Caroline Garcia et les quatre françaises à suivre

Depuis la retraite en août 2013 de Marion Bartoli suite à son avènement à Wimbledon, le tennis féminin français a du mal à se trouver une championne pour incarner la relève de l’ancienne 7ème mondiale. La superbe victoire de la France (3/2) en barrages de Fed Cup ce week-end face aux Etats-Unis (privés de Serena Williams) a démontré que le potentiel des tenniwomen tricolores est bien présent. Alors que s’ouvrent dans un mois, les Internationaux de France, focus sur ces joueuses qui pourraient redorer le blason national sur le circuit WTA dans les mois ou années à venir.

Caroline Garcia (51ème mondiale), revers à deux mains

Découverte il y a trois années lors d’une superbe prestation face à Maria Sharapova au second tour de Roland-Garros, Caroline Garcia avait tardé à confirmer depuis. Mais ce week-end, elle est devenue la sauveuse de l’équipe de France en Fed Cup. Pour sa première titularisation dans cette compétition (elle avait jusque là disputée juste un double face au Kazakhstan), Garcia a pratiquement ramené à elle toute seule son pays dans l’élite mondiale face aux Etats-Unis ce week-end. Disposant de la talentueuse Sloane Stephens (17ème mondiale) et de Madison Keys (43e) en simple, la Parisienne d’origine (née à Saint-Germain en Laye) a également remporté le double décisif aux côtés de Virginie Razzano pour asseoir la victoire française à Saint-Louis (Missouri). La 51ème mondiale exploite année par année son talent, considéré comme l’un des plus intéressants du circuit féminin. Dotée d’une étonnante maturité pour une fille de 20 ans, Caroline Garcia semble lancée pour toucher de sa raquette les portes du top 10 mondial. Son premier titre individuel décroché à Bogota la semaine dernière confirme cette tendance.

Alizé Cornet (21ème mondiale), revers à deux mains

Si la Française est considérée comme une éternel espoir du tennis féminin, 2014 sonne comme l’année de la confirmation pour Alizé Cornet. Même si la Niçoise n’a pas pu défendre ses chances face aux Américaines en raison de douleurs à la jambe gauche (défaite face à Madison Keys samedi en simple, remplacée par Razzano le dimanche), la 21ème mondiale est en train d’acquérir un nouveau statut qui la replace dans le train des meilleures. En remportant son quatrième titre personnel il y a 10 jours à Katowice (Pologne), éliminant notamment Agnieszka Radwanska troisième mondiale en 1/2 finale, la numéro 1 française commence à prendre une nouvelle dimension. Déjà sa victoire à Dubaï face à Serena Williams avait été un déclic. Battre la meilleure joueuse du monde est toujours valorisant et montre ainsi que Cornet a le potentiel pour exploser. Gommer ses imperfections dans les longs échanges et la Française aura une belle carte à jouer dès cette année.

Alize Lim (148ème mondiale), revers à deux mains

Deuxième Alize de notre liste. Moins connue que son homonyme, Alize Lim est un joyau brut qui se façonne en enchaînant les tournois challengers. La petite amie du tennisman Jérémy Chardy s’entraîne actuellement à l’académie de Patrick Mouratoglou, concubin de Serena Williams. Comme la numéro 1 mondiale, Lim est armée d’un jeu complet avec un très bon coup droit. Mais contrairement à la compagne de son coach, elle connaît certaines faiblesses au service. Son mental est également un handicap, la jeune fille de 23 ans pouvant vite sortir d’une rencontre à sa main. Si son classement actuel est encore loin du top 100, sa progression n’en est que plus grande. Son objectif d’intégrer les cent meilleures joueuses mondiales d’ici fin 2014 n’est pas inenvisageable.

Amandine Hesse (225ème mondiale), revers à deux mains

Amandine Hesse est un petit bout de joueuse (1m65) au tempérament de feu. La Toulousaine a la haine du mot défaite. Sa surface de prédilection est le dur mais c’est sur terre battue que la Française s’exprime le mieux. En effet, elle est devenue championne de France dans la catégorie 15/16 ans en 2008 face à Kristina Mladenovic. Passée professionnelle en 2011, la Française termine sa saison 2013 en beauté puisqu’elle remporte le tournoi d’Equeurdreville (25 000 $) en novembre puis celui de Madrid (25 000 $) en décembre. Suite à ses bons résultats, elle atteint le meilleur classement de sa carrière courant décembre: 235ème mondiale. Si à 21 ans, Hesse est encore loin du gratin mondial, la tricolore peut se permettre de continuer sa marche en avant et de briller dans un avenir proche.