Les 10 pires boulettes de gardiens de but

Voilà un métier qui n’est pas sans risque. Etre gardien de but c’est être le dernier rempart de sa formation. C’est l’homme qui sauve les meubles, celui qui doit coûte que coûte, préserver sa cage inviolée.

Une boulette ça va, deux bonjour les dégâts…

Oui mais parfois, ça rate. Et les conséquences peuvent être terribles. Le gardien marocain Khalid El Askari, par exemple, n’a pas supporté de faire deux fois en quelques semaines, un buzz énorme sur la toile. Du coup, sa deuxième boulette fut celle de trop et, vexé, il a planté ses camarades en plein match pour quitter le terrain. S’il a reprise le foot depuis, il n’a plus jamais joué pour son ancien club.

Green vert de rage

Et que dire de Robert Green, gardien anglais à qui Fabio Capello avait donné toute sa confiance à la coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Parce que son second était David James, un portier fantasque qui est en bonne place dans notre classement. Sauf que robert Green a tremblé dès son premier match. La suite, elle est à découvrir ci-dessous, dans le top 10 des pires boulettes de gardiens de but…