Comment soutenir le sport féminin en 60 propositions….

Le sport féminin est-il l’égal des hommes ? Poser la question c’est déjà y répondre. Faut-il nécessairement en accepter l’évidence ? « Non » répondent ensemble, les dirigeants du club de Bourges, plus beau palmarès du sport collectif féminin français et la journaliste Fabienne Broucaret auteur, en 2012, du livre « Le sport, dernier bastion du sexisme ? »

Les sports collectifs féminins ne tiennent pas la comparaison avec les hommes

Cela fait plus d’un an qu’ensemble, ils planchent sur le devenir du sport collectif féminin et cherchent les solutions adaptées. Ce jeudi, un an tout pile après avoir mené les premiers Etats Généraux du sport féminin, ils étaient à l’Insep, accompagnés de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports pour présenter un livre blanc dans lequel ils ont consigné « 60 proposition pour le sport féminin en équipe ».

60 propositions pour le bien du sport féminin en équipe

Il y est bien sûr question de médiatisation et de l’effort pas assez soutenu de la presse hexagonale. Cela change mais l’évolution est encore trop lente pour, par exemple, féminiser les rédactions sportives (proposition numéro 15), diversifier les contenus (proposition numéro 18) ou encore accroître la visibilité du sport féminin sur les sites internet et applications mobiles des médias (proposition n°19).

Les "60 propositions pour le sport féminin en équipe" ont été recueillies par Fabienne Broucaret et compilé dans un livre à destination des principaux acteurs du sport - @Femmes de sport

Les « 60 propositions pour le sport féminin en équipe » ont été recueillies par Fabienne Broucaret et compilées dans un livre à destination des principaux acteurs du sport – @Femmes de sport

Plus de médiatisation et une meilleure communication

Cela suppose aussi que la communication soit efficace (proposition n°24), diversifiée (proposition n°22) et que les athlètes les plus performantes et/ou les plus emblématiques soient mieux valorisées (proposition n°26). Mais c’est encore aux président(e)s de clubs sportifs d’être les meilleurs ambassadeurs sous condition d’un réel engagement de leur part (proposition n°36).

Une statue à la gloire d’Alice Milliat

D’autres propositions plus symboliques ont aussi été faites comme d’exiger plus de mixité dans les jeux vidéos (proposition n°38) ou de dresser, devant le CNOSF, une statue à la gloire d’Alice Milliat à côté de Pierre de Coubertin. Comme un clin d’oeil de celle qui a voué sa vie à promouvoir la pratique du sport féminin à l’attention de celui qui ne voulait pas en entendre parler.

Rendez-vous dans un an ?

Dans un an si tout va bien se tiendront les deuxièmes Etats Généraux du sport. L’occasion sera alors donnée de mesurer les avancées et les chantiers restant à accomplir ; les résultat étant les seuls à pouvoir valider ou non l’action qui est en cours.

* A l’initiative de l’association Obstinea et du Tango Bourges Basket, un site collaboratif a vu le jour pour que tout le monde participe au débat. Tous ceux qui ont des idées ou qui souhaitent partager leurs expériences pourront le faire à l’adresse : http://www.bourgesbasket.com/obstinea/