Nadal 22 – Djokovic 19

A moins que vous n’ayez élu domicile depuis quelques années au fond d’une grotte il ne vous aura pas échappé sinon que la hiérarchie mondiale du tennis tourne autour de deux hommes : l’Espagnol Rafael Nadal, actuel numéro un mondial et le Serbe Novak Djokovic qui l’a été avant lui, aujourd’hui relégué à la deuxième place.

Novak Djokovic a battu Rafael Nadal en finale à Rome

Dire que les deux joueurs dominent le circuit est un euphémisme. Ce dimanche au Masters 1000 de Rome ils se sont affrontés en finale. Pour la 41e opposition de leur carrière et la 21e fois en finale. Au bilan, Rafael Nadal mène toujours en nombre de victoires mais Novak Djokovic vainqueur ce dimanche (en trois sets 4-6 6-3 6-3) n’est plus qu’à trois victoires du Majorquin : 22 succès à 19.

Nadal mène mais Djokovic réduit l’écart

Depuis celle perdue à l’US Open en 2013, Novak Djokovic n’a d’ailleurs plus concédé de finale à son rival, enchaînant à Pékin puis au Master de Londres en 2013 et enfin à Key-Biscane et ce dimanche à Rome soit quatre victoires consécutives en faveur du Serbe.

La tendance favorable à “Nole”

Depuis 2009, la tendance s’est d’ailleurs très nettement inversée entre les deux joueurs. Avant c’était toujours – ou presque – Nadal qui gagnait mais depuis le succès du Serbe sur l’Espagnol en demi-finale du tournoi Cincinnati 2009, Djokovic a remporté 15 des 23 dernières oppositions.

Retrouvailles à Roland-Garros ?

Avant, peut-être, d’en découdre sur le central de Roland-Garros en finale le 8 juin prochain, “Nole” a pris un avantage certain sur son rival espagnol. Lequel n’avait de surcroît, plus perdu trois fois sur terre battue avant le Grand-Chelem français, depuis 2004. Signe des temps qui changent ?…