L’agenda sportif à suivre ce week-end !

Si vous êtes un assidu lecteur de Score n’co, vous savez désormais que le vendredi est le jour dédié à notre agenda sportif du week-end. Encore un programme très chargé ces samedi et dimanche avec un lot de finales (Ligue des Champions, H Cup) qui s’annoncent spectaculaires, un Grand Prix de Formule 1 légendaire (GP de Monaco) ou le départ de la quinzaine de Roland Garros. Du très grod que nous vous décortiquons en détails.

Football : Une finale sous le joug de Madrid (Samedi 24 mai, sur TF1 à 20 h 45)

Un grand hors d’oeuvre avant le Mondial 2014 se déroule ce week-end : la finale de la Ligue des champions à Lisbonne. Un match à ne rater sous aucun prétexte !! Ce derby madrilène sent la poudre entre deux équipes qui se détestent. D’un côté l’Atlético Madrid, superbe vainqueur de la Liga le week-end dernier à Barcelone, entraîné par le bouillant argentin Diego Simeone. Les Colchoneros ont réalisé une saison extraordinaire et décrocher la C1 serait la cerise sur le gâteau. Attention, ils devraient évoluer sans leur buteur providentiel Diego Costa, très incertain pour cause de blessure. En face les rivaux honnis, le Real Madrid, rêve de cette « Decima » (10ème victoire en Ligue des champions) qui les fuit depuis 2002, année de leur dernière victoire dans la compétition. Chez lui au Portugal, Cristiano Ronaldo va tenter d’apporter ce titre aux Merengue malgré une condition physique perturbée par un pépin physique, lui qui est absent des terrains depuis deux semaines afin de préparer cette échéance. Il serait étonnant de ne pas voir le Ballon d’or débuter la rencontre. Cette année, l’Atlético a pris le meilleur sur le Real avec une victoire et un nul en Liga malgré une élimination en Coupe du Roi face à ce même adversaire. Dur de parier sur le vainqueur.

Tennis : Début de la quinzaine de Roland-Garros (Dimanche 25 mai, sur France Télévisions a partir de 14 h)

La Porte d’Auteuil va s’animer comme à son habitude en cette fin de mois de mai. Les Internationaux de France débutent ce dimanche pour une 76ème édition. Les amoureux de la petite balle jaune sont prévenus : le spectacle sera une nouvelle fois au rendez-vous avec le top mondial réuni sur la terre battue parisienne. Octuple vainqueur du tournoi, Rafael Nadal se pose comme le favori naturel de Roland-Garros. Un bémol tout de même pour le numéro 1 mondial, le Majorquin montre des signes inquiétants de fébrilité ces derniers temps : une élimination en quarts de finale à Monte Carlo contre son ami David Ferrer, une victoire sur abandon à Madrid face à Nishikori après avoir failli chuter sous les coups de boutoir de l’Asiatique et sa défaite logique en finale face à Djokovic à Rome. Le Serbe qui se pose comme son outsider le plus sérieux pour la victoire, lui qui n’a jamais remporté le tournoi parisien. Roger Federer, David Ferrer ou Andy Murray voudront créer la sensation. Côté français, Jo-Wilfried Tsonga demi-finaliste l’an dernier, semble la meilleure chance tricolore malgré un niveau de jeu en deçà de son standard habituel en 2014. Richard Gasquet et Gaël Monfils sont quant à eux incertains. A moins d’une énorme surprise, le public parisien pourra encore attendre avant de voir le successeur de Yannick Noah.

Rugby H Cup: Toulon veut conserver son bien (Samedi 24 mai, 18 h sur France 2)

Les Toulonnais vont tenter de garder leur trophée européen une semaine avant leur revanche face à Castres en finale du Top 14. Les joueurs varois, vainqueurs de la H Cup l’an dernier face à Clermont, sont opposés aux Saracens au stade Millenium de Cardiff. Une affiche dans laquelle les joueurs de Bernard Laporte vont tenter d’imiter le Stade Toulousain, vainqueur à deux reprises en poules des anglais. En gagnant, le RCT pourra ainsi réaliser un exploit que le Leicester (2001, 2002) et le Leinster (2011, 2012) avaient réalisé. Celui de remporter deux finales consécutives, performance jamais accomplie par un club français jusque-là.  Dans sa quête d’un historique doublé H Cup/Top 14 (Toulouse l’a fait en 1996 mais les clubs anglais étaient absents), la première étape commence au Pays de Galles pour les Rouge et Noir.

Basket : C’est show en Pro A et en NBA ! (Sur Sport + et beIN Sports)

L’identité du vainqueur du championnat de France de Pro A sera bientôt connue. Elles ne sont plus que quatre équipes à pouvoir prétendre à ce titre : Dijon, Limoges, Nancy et Strasbourg. Pour le moment, Dijonnais et Limougeauds se neutralisent à une victoire partout tout comme les Lorrains face aux Alsaciens (la série se jouant au meilleur des cinq rencontres). De l’autre coté de l’Atlantique, les finales de conférence sont lancées. A l’Est, Miami et Indiana sont à égalité (1 victoire chacun) mais le Heat a pris l’avantage du terrain. Les Spurs de San Antonio mènent quant à eux 2 victoires à 0 face à Oklahoma City en dominant outrageusement pour l’instant le MVP Kevin Durant et ses équipiers. Les coéquipiers de Tony Parker semblent bien partis pour retrouver les finales NBA, et se venger de 2013 (défaite contre le Heat au match numéro 7).

Hockey sur Glace : Dernière ligne droite des Championnats du Monde (Sport +)

Les Bleus se sont brillamment défendus en quarts de finale des championnats du monde de hockey sur glace, mais l’obstacle russe était trop compliqué à franchir. Une défaite 3 à 0 vient donc de mettre un terme au joli rêve tricolore. Reste en course pour le titre suprême mondial : la Finlande, tombeuse surprise du Canada en quarts, la République Tchèque et la Suède. Qui l’emportera à Minsk ?

Coup de coeur de la rédac : Formule 1, Écrire l’histoire à Monaco (Dimanche 25 mai, sur Canal + à 14 h)

C’est le Grand Prix que tout pilote a marqué sur son calendrier. La sixième épreuve du championnat du Monde de Formule 1, le Grand Prix de Monaco (72ème du nom), s’inscrit comme une des courses les plus attendues de l’année. Ce dimanche, les Mercedes de Lewis Hamilton (vainqueur en 2008) et Nico Rosberg (vainqueur en 2013) se présentent comme les ultra-favoris à la victoire sur le circuit de Monte-Carlo. Les Flèche d’Argent survolent les débats depuis le début de la saison. Après cinq Grands Prix, l’écurie allemande caracole en tête du classement des constructeurs. L’Allemand s’imposant lors de la première course en Australie tandis que l’Anglais s’est adjugé les quatre dernières. Qui pour les battre ? Attention à l’orgueil du champion du monde en titre, Sebastian Vettel (qui l’a remporté en 2011), ou aux Ferrari de Fernando Alonso et Kim Raikkonen en nets progrès. L’un des plus prestigieux événement du sport automobile mondial sera une nouvelle fois passionnant. Il est impératif de ne pas se louper dès les qualifications, ces cinq dernières années le vainqueur étant toujours parti de la pole position.