Et si les Bleus étaient des Schtroumpfs !

Evra copie

Les Défenseurs :

Mathieu Debuchy : Le Schtroumpf bûcheron

Surnommé “La Bûche”, Mathieu Debuchy avait déjà son petit personnage bleu tout trouvé. Le Magpie est le Schtroumpf bûcheron. Un joueur qui aime aller au bois quitte à souffrir dans les duels. Un mec qui ose raser sa tête pour ne laisser qu’une vilaine crête au milieu.

Raphaël Varane : Le Schtroumpf berger

Varane c’est le berger de cette équipe de France. Celui qui dirige l’arrière garde bleue par ses airs de patron de défense, à l’âge de 21 ans. Sa tâche : gérer le troupeau qui s’organise autour de lui. Et ça, il sait bien faire.

Mamadou Sakho : Le Schtroumpf héroïque

Le sauveur de la nation française, le successeur de Lilian Thuram dans les esprits. En marquant un doublé face à l’Ukraine lors du barrage retour de Coupe du Monde, Mamadou Sakho a gagné sa place de titulaire chez les Bleus et même le statut de vice capitaine dans la hiérarchie de Deschamps. Héroïque.

Patrice Evra : Le Schtroumpf grognon

Râleur dans l’âme, Patrice Evra est le grognon de la bande des Bleus. Le Mancunien n’a jamais hésité à descendre en flèche ses adversaires (Arsenal entre autres) dans les médias, et plus récemment les Courbis, Lizarazu, Ménès et Fernandez. Par ailleurs, l’ancien monégasque recherche toujours la taupe de la Coupe du Monde 2010.

Bacary Sagna : Le Schtroumpf coiffeur

Sagna et ses fameuses tresses blondes. Une coiffure qu’il n a jamais quittée malgré les nombreuses moqueries suscitées, et qui a inspiré nombreux footballeurs. Le coiffeur de l’équipe de France dans le sens capillaire.

Laurent Koscielny : Le Schtroumpf maladroit

Avec Koscielny, ce n’est jamais l’assurance tous risques. Un footballeur capable de réaliser de très grandes prestations mais de paniquer dans les instants clés d’un match. Son carton rouge lors du barrage aller en Ukraine est la définition de sa nervosité mal contrôlée. Un joueur qui veut bien faire mais se rend maladroit par ses gestes. Dommage pour lui, Deschamps n’a pas osé lui donner la responsabilité de la défense française.

Eliaquim Mangala : Le Schtroumpf apprenti

Première Coupe du Monde pour Mangala, sélectionné par Didier Deschamps après une belle saison en club. Le joueur de Porto va vivre cette compétition dans le rôle d’apprenti avant de pourquoi pas postuler à une place de titulaire dans les années à venir. Apprendre pour mieux comprendre.

Lucas Digne : Le Schtroumpf timide

Digne a tout du physique du garçon timide bien élevé. Une sorte d’élève du premier rang de la classe qui n’ose pas s’intégrer au groupe des populaires. Pourtant, il faudra que le joueur du PSG s’affirme un peu plus pour piquer la place du “populaire” Evra.