Hope Solo, la star du « soccer » interpelée pour violence

Star internationale du football féminin, Hope Solo la gardienne des États-Unis, s’est faite remarquer par un autre geste que celui d’une parade récemment. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, la double championne olympique (2008, 2012) s’est montrée coupable de violences envers deux membres de sa famille. Un peu éméchée suite à une soirée arrosée, l’américaine aurait frappé sa soeur et son neveu de 17 ans sans raisons évidentes. Alertée, la police a arrêté une femme « ivre et enervée ».

Hope Solo déjà mêlée à des violences conjugales

Ce n’est pas la première fois que Hope Solo se retrouve mêlée à une affaire de violences conjugales. Il y a deux ans, c’est elle qui se retrouvait dans le rôle de la victime. Son mari Jerramy Stevens, ancienne gloire de la NFL (football américain), était accusé d’avoir frappé sa femme suite à des différents concernant le lieu de résidence du couple après les noces. Stevens étant défendu à la barre, quelques jours après par sa femme elle même, et libéré faute de preuves.

Hope Hope, du calme !

Gageons que l’agressivité de la gardienne de Seattle ne soit pas préjudiciable dans la suite de sa carrière. À 32 ans, Hope Solo a encore de nombreux objectifs devant elle. La Coupe du Monde de football féminin au Canada en 2015 en fait partie.