Ligue 1: Portrait robot du joueur parfait en 2013-2014

La saison du championnat de France de Ligue 1 2013-3014 s’est achevée dans le courant du mois de mai. A l’heure du bilan et des statistiques, nous avons cherché, à Score n’co, à dresser le portrait robot du joueur parfait de la saison écoulée en ne gardant que le meilleur… des meilleurs !

Dans le détail, ce joueur « ultime » a la tête d’un stéphanois, la main droite bordelaise et l’autre lilloise, la cuisse gauche d’un Marseillais, celle d’un Parisien à droite, un pied parisien et l’autre monégasque.

Du PSG, de l’ASSE, de l’OM, du Girondins et du Monaco dans ce portrait robot

La tête, est celle de Loïc Perrin. A l’aise dans le jeu aérien, le capitaine stéphanois a trouvé cinq fois le but de la tête, en 2013-2014. C’est lui le meilleur dans cet exercice.

La main gauche appartient à Vincent Enyeama, le très solide gardien lillois resté 1062 minutes (presque 13 matchs) sans encaisser le moindre but. C’est la 2e plus longue série d’invincibilité de l’histoire du championnat. L’autre main est celle de Cédric Carrasso pour son aisance sur les pénaltys. Le portier bordelais a stoppé 4 tirs au but en 2013-2014 et cela fait de lui la référence européenne de l’exercice.

Le joueur « parfait » de Ligue 1 2013-2014 a les pieds d’Ibrahimovic et de James Rodriguez

Les jambes sont à moitié parisiennes. Avec la cuisse d’Ezequiel Lavezzi à gauche étant entendu que l’Argentin est l’un sinon le joueur le plus rapide de Ligue 1. Et le pied droit de Zlatan Ibrahimovic, meilleur buteur du championnat avec 26 réalisations dont 20 marquées du droit.

Le pied gauche est celui du Colombien James Rodriguez car il est diabolique de précision (12 passes décisives pour l’ailier monégasque et 8 buts du pied gauche). Quant à la cuisse droite et pour faire le pendant à la vélocité de Lavezzi, nous avons retenu celle de Gignac pour sa puissance ; l’attaquant phocéen étant le joueur qui a marqué le plus de buts hors de la surface de réparation avec 4 unités à son compteur.