Mondial 2014 : Neuer, le berger allemand

La troisième journée dédiée aux huitièmes de finale de ce Mondial 2014 s’est achevée lundi soir, avec une performance haute en couleurs de l’Allemagne et notamment de la part de son gardien, flamboyant contre l’Algérie : Manuel Neuer. C’est en partie grâce à lui que la bande à Joachim Löw a rejoint les quarts de finale, avec une victoire au forceps acquise dans les derniers instants (2-1).

Quand Neuer est passé en mode berger allemand

Au cours d’un match rythmé où le gardien n’a dû s’interposer qu’à quelques reprises, c’est par son instinct de guerrier et le défi physique qu’il a proposé que le portier s’est fait remarquer, et ce, tout au long du match. En atteste un dernier (19ème) ballon dangereux dégagé en touche en toute fin de match. Un de plus, s’enorgueilliront les allemands, un de trop voudront bien admettre avec dépit les algériens.

Mieux, il est venu en aide à sa défense et notamment à Jérôme Boateng, pas à l’aise dans ses déplacements axiaux. Preuve en est la carte affichant les zones d’action du gardien lors du huitième de finale face à l’Algérie.

Enfin, il n’est nul doute que son équipe peut compter sur lui en tant que joueur de champ avec en rappel la finale de la ligue des champions en 2012 face à Chelsea, où le gardien se chargea de tirer aux buts. La méfiance devra donc se faire de partout, et à tout moment.

BraaV7ICUAEZq0F

Zone d’action du gardien allemand Manuel Neuer contre l’Algérie

Un Mondial 2014 qui fait la part belle aux gardiens

La performance de Neuer n’est pas sans rappeler les performances de certains gardiens depuis le début du mondial, à l’instar de Kaylor Navas, Guillermo Ochoa ou Rais M’Bolhi. Quel paradoxe dans une coupe du monde où les buteurs se font prolifiques, avec une moyenne de 3,12 buts par match. Les Bleus sont prévenus : en dix matchs de coupe du monde (éditions 2010 et 2014 confondues), Manuel Neuer n’a encaissé que trois buts.

Alors il serait bon d’entendre que Neuer, (qui signifie « nouveau » en Allemand), soit de l’histoire ancienne au soir du 4 juillet.