Tour de France 2014: L’évolution du matériel depuis la 1re édition

2003

Lance ARMSTRONG
Quand Armstrong lance l’offensive cette année-là, le maître mot est l’aérodynamisme. L’ensemble de la monture est inspirée d’un vélo de contre-la-montre afin d’optimiser la vitesse, et éviter les gestes parasites. Ainsi, avec son vélo de 7,2kg faits de titane, de carbone, d’aluminium et d’acier, Armstrong remporte le Tour de France avec une moyenne de 42km/h. A titre de comparaison, 100 ans plus tôt, Garin l’emportait avec une moyenne autrement plus faible de 25km/h.