Tour de France 2014: L’évolution du matériel depuis la 1re édition

2014

Vincenzo Nibali - Astana Pro
Aujourd’hui, les dérailleurs électroniques ont fait leur apparition, les vélos sont conçus jusqu’à 80 % en carbone – limite de poids fixée par l’UCI à 6,8kgs – et sont monnayés à des sommes pouvant atteindre les 14.000euros.
Ceux-ci sont devenus tellement technologiques et sujets à des modifications qu’ils font l’objet de contrôles pointus à l’arrivée des étapes. Comme à un aéroport, les vélos sont radiographiés afin de vérifier leur conformité. Une mesure prise suite à la polémique créée autour du vélo Fabian Cancellara en 2010, soit disant équipé d’un moteur miniature.