Neymar, Nadal… Ces sportifs addicts au poker

Le temps libre des footballeurs s’apparente aux premiers abords aux boîtes de nuit et jeux vidéos. Mais détrompez vous, de nombreux sportifs s’adonnent à une passion commune : le poker. Neymar, Rafael Nadal ou Gaël Monfils sont des amoureux des cartes et jetons. De là à s’afficher comme des ambassadeurs d’un des jeux les plus populaires au monde.

Rafael Nadal, la tête d’affiche sportive du Poker

En août 2012, l’entreprise PokerStars annonçait son nouveau partenariat avec Rafael Nadal. La société comptait surfer sur la popularité énorme du champion espagnol pour booster le nombre de joueurs prenant part à ses tournois, d’autant plus que la signature du roi de la terre battue intervenait peu de temps après la légalisation du poker en ligne en Espagne. Un partenariat que le Majorquin a accepté avec joie. Au départ, simple amateur, le numéro 1 mondial de tennis voudrait désormais devenir un joueur de compétition, lui qui adore se retrouver avec ses potes autour d’une table.

Sportifs et poker : une idylle presque normale

Il n’est pas surprenant de se rendre compte de l’intérêt commun des sportifs pour le poker. Des similitudes se retrouvent ainsi dans ces deux activités : l’adrénaline provoquée et la gestion du stress en premier lieu. L’emprise sur l’adversaire peut être également à relever comme un point commun. Les tables de poker se transforment comme la nouvelle arène de jeu de tous ces sportifs. Ils n’hésitent plus à poster des selfies sur les réseaux sociaux en pleine partie comme Neymar par exemple.

Neymar Poker

Vikash Dhorasso, champion du prize money

Vikash Dhorasoo est le sportif français le plus connu qui a le mieux réussi dans le poker. C’est certainement le détenteur des gains les plus importants en tournoi. Depuis ses débuts en 2007, il a amassé plus de 420 000 euros de bénéfices. On retiendra aussi sa performance au Grand Prix de Paris 2009 (troisième place) et sa victoire en finale du Barrière Poker Tour 2010. L’ancien joueur du PSG, sait peut être mieux se débrouiller jetons en main que balle au pied finalement. Beaucoup de sportifs commencent à s’y mettre également comme le nageur américain Michael Phelps ou l’ancien tennisman Boris Becker. Quitte à ne pas savoir quoi faire de leurs mirobolants salaires, ces sportifs ont choisi le poker pour faire grimper leurs comptes en banque ou juste par simple plaisir.