Frank Lampard, William Gallas : ils sont passés chez l’ennemi en Angleterre

Avant de débuter la Major League Soccer avec sa nouvelle équipe de New York City, Frank Lampard a décidé de se faire prêter à Manchester City pour 6 mois afin de garder la forme. Un vrai choc en Angleterre. Après 13 saisons passées à Chelsea, l’icône de Stamford Bridge avait assuré qu’il ne disputerait jamais de matchs en Premier League sous un autre maillot que celui des Blues. Une vraie insulte pour les fans de l’équipe de José Mourinho. Avant lui, beaucoup d’autres sont passé par l’ennemi. Scorenco vous fait un petit condensé des pires « trahisons » du football britannique. Lampard se sentira moins seul.

Nick Barmby (D’Everton à Liverpool en 2000)

La carrière de l’international anglais Nick Barmby restera marquée par cet été 2000. Le milieu offensif britannique qui sort de quatre grosses saisons à Everton, devient le premier joueur depuis 1959 à passer des Toffees à Liverpool, deux clubs qui entretiennent la rivalité la plus tenace en Premier League. Il gagnera un Charity Shield (ancien Community Shield) et une League Cup chez les Reds, avant de finir sa carrière comme entraîneur joueur à Hull City où il ne tiendra que 4 mois avant de devoir démissionner.

William Gallas (De Chelsea à Arsenal en 2006, d’Arsenal à Tottenham en 2010)

William Gallas a une statistique unique dans le monde du football : il est à ce jour le seul joueur à avoir porté les couleurs de Chelsea, Arsenal et Tottenham. Le français compte donc autant d’ennemis à Londres que James Bond. Pour quitter les Blues en 2006, il aurait même menacé d’inscrire des buts contre son camp ou de se faire expulser exprès s’il était conservé. Il se retrouve à Arsenal, en devient le capitaine mais quitte les Gunners après s’être fait retiré son brassard par Arsène Wenger. L’ancien Bleu décide de rejoindre l’ennemi juré des canonniers à Londres : Tottenham. Une sorte de grand chelem pour le défenseur central, désormais joueur du Perth Glory FC en Australie. A quand son transfert au Sydney FC ?

Sol Campbell (De Tottenham à Arsenal en 2001)

Sol Campbell n’avait qu’une parole également comme Lampard. « Je ne quitterai jamais le club de mon coeur » (Tottenham) disait-il en 2001. Aux Spurs depuis 9 ans, le capitaine anglais est en fin de contrat chez les pensionnaires de White Hart Lane. Après des mois de déclarations d’amour, l’international anglais va finalement faire ses valises pour rejoindre Arsenal, l’autre club du nord de Londres, celui que tous les supporters de Tottenham apprennent à détester dès leur plus tendre enfance. Et le pire, c’est qu’il n’a rien coûté aux Gunners. Depuis, Campbell a été rebaptisé Judas par les supporters de Tottenham.

Sir Alex Ferguson / Carlos Tevez

Carlos Tevez (De Manchester United à Manchester City en 2009)

Quand Carlos Tevez quitte Manchester United pour Manchester City en 2009, c’est tout Old Trafford qui prend un coup de massue. L’Argentin chouchou du public des Red Devils, en a marre de sa situation sportive : un coup titulaire, l’autre pas. L’Apache est persuadé qu’il n’aura pas l’image d’un traître aux yeux des supporters de MU, car pour lui il est parti la faute à un seul homme (Sir Alex Ferguson) comme il le confiait dans les colonnes du Guardian à cette époque : «En deux années, il ne m’a parlé qu’une fois. Et il ne m’a même pas proposé de prolonger mon contrat. Ferguson n’a aucune ligne de communication. Je ne pense pas que ce soit la bonne façon de traiter quelqu’un qui joue au club depuis deux saisons». Il est pourtant, dans l’histoire du foot en Albion, le premier joueur à avoir osé passer directement d’une équipe de Manchester à l’autre, depuis Terry Cook en 1999. Pour un résultat finalement positif : champion avec les Citizens 2012, il se permettra un message chambreur durant la parade envers son ancien manager : « RIP FERGIE ».

Ashley Cole (D’Arsenal à Chelsea en 2006)

Révélé à Arsenal par Arsène Wenger, Ashley Cole quitte le club après la finale de Ligue des Champions perdue contre le FC Barcelone en 2006. Il signe à Chelsea, dans le cadre d’un échange avec William Gallas, qui lui fait le chemin inverse. Ce ne sera pas forcément apprécié par les supporters des deux camps. Une « chanson sympathique » est d’ailleurs dédiée au latéral gauche anglais lors de ses venues à l’Émirates Stadium. Désormais joueur de l’AS Roma, il pourra dormir sur ses deux oreilles à moins de signer à la Lazio l’an prochain.