Tour du Portugal : Deux cyclistes règlent leurs comptes … aux poings !

Un sprint se règle d’habitude par la simple notion de vitesse et du sens de la tactique. Si l’Allemand Phil Bauhaus (Stölting) a remporté cette sixième étape du Tour du Portugal, l’hélicoptère de la télévision locale qui filmait à quelques mètres de la ligne d’arrivée à Viseu, a enregistré une scène cocasse d’une altercation entre le troisième de la course Vicente de Mateos et le quatrième Asbjorn Kragh Andersen. L’Espagnol et le Danois en sont en effet venus aux mains avant que d’autres coureurs du peloton ne viennent les séparer dans l’incompréhension générale.

Il a touché mon vélo !

L’objet du méfait : un contact entre les deux hommes juste après le sprint. «En décélérant après l’arrivée, nos vélos se sont touchés, a expliqué de Mateos aux chaînes portugaises. Il n’a pas aimé et m’a frappé. Moi, j’ai répondu pour me défendre. Nous étions nerveux à la fin de la course. J’espère ne pas être sanctionné.»

Du déjà vu en cyclisme

Cette image d’une bagarre entre deux coureurs après une arrivée est du déjà vu en cyclisme. Ce n’est pas sans rappeler celle qui avait eu lieu entre le Portugais Rui Costa et l’Espagnol Carlos Barredo après l’arrivée de la 6e étape du Tour de France en 2010. La tension extrême du peloton peut rejaillir sur les nerfs très vite après l’arrivée, et se transformer de coups de pédales en coups de poings !