Zurich 2014: Angel Mullera médaillé de la mauvaise foi

Sur le fond, il n’y a rien à lui reprocher. Mahiedine Mekhissi a fauté en retirant son maillot à une centaine de mètres de l’arrivée du 3000m steeple aux championnats d’Europe Zurich 2014. Averti dans un premier temps, le Français a finalement été disqualifié après réclamation de l’Espagne.

Sur la forme par contre, Angel Mullera aurait surement gagné à faire profil bas. Comment en effet accepter une médaille quand on a été soi-même battu (à la régulière !) par plus fort ? On peut certes reprocher à Mahiedine Mekhissi un trop plein d’arrogance mais que penser de l’Espagnol qui se pose aujourd’hui en victime, disant même avoir été harcelé par la presse française ?

Pourtant lui en est sûr, sa médaille il ne l’a pas volé. Pour un peu il dirait même qu’il l’a mérité ! A la presse espagnole, après s’être longuement plaint du traitement des Français à son égard, Angel Mullera l’a claironné : avoir une médaille dans ces conditions ne lui pose “aucun cas de conscience”.

Pire, à la façon d’un professeur réprimandant son élève, Mullera a dit de Mekhissi : “Je pense qu’il s’est moqué de ses adversaires. Je n’ai pas aimé. Vous pouvez célébrer la victoire en levant les bras pour franchir victorieusement la ligne mais enlever son maillot c’est laid et cela mérite une disqualification.”

Ce n’est pas totalement faux. Mais venant de quelqu’un qui n’a sportivement pas mérité sa médaille et sur lequel ont, de surcroît, pesé des soupçons de dopage par le passé, il y avait surement mieux à faire que de pleurnicher dans les médias avec son copain Sebastián Martos, lui aussi engagé sur le 3.000m steeple ce jeudi et lui aussi très virulent sur le cas Mekhissi.