Le volley face aux autres sports collectifs (infographie)

Les Championnats du Monde de volley-ball qui se déroulent actuellement en Pologne connaissent un grand succès pour un sport mal-aimé par les médias sportifs habituellement. Ce, grâce au génial parcours de l’équipe de France de volley-ball  (13ème nation mondiale) qui est en passe de se qualifier pour les ½ finales de la compétition. (L’infographie de Scorenco à voir en détails au bas de l’article)

Les Polonais sont accrocs au volley

Le championnat national de Pologne est réputé pour être le meilleur du monde. Ce qui explique l’engouement de ce pays pour ce sport si peu médiatisé. Ces Championnats du Monde sont déjà ceux de tous les records. Le match inaugural entre la sélection hôte et la Serbie le 30 août dernier, a réuni 61 500 spectateurs (le précédent record de 50 000 spectateurs entre l’URSS et la Tchécoslovaquie datait de 1952). Imaginez les difficultés qu’ont dû rencontrer les supporters pour se faufiler dans la salle du Stade national de Varsovie, d’une capacité totale de 62 100 places. Une ferveur qui n’est pas la même pour chaque match.  Un Chine-Allemagne du second tour a fait lui une affluence de seulement 1000 spectateurs. Le joli tournoi réalisé par la sélection polonaise, n’est pas étranger à ce record de fréquentation. Les Polonais qui ont réussi l’exploit mardi soir de dominer les Brésiliens ( 3 sets à 2), invaincus jusque là, sont en mesure de se qualifier également pour le dernier carré et d’y rejoindre l’Allemagne et le Brésil déjà qualifiés.

Des écarts de gains énormes avec le football

A titre de comparaison économique, le volley-ball reste très loin du football en ce qui concerne le prize money. Pour exemple, la victoire de l’Allemagne à la Coupe du Monde brésilienne a rapporté à la sélection allemande la coquette somme de 25 600 000 euros. Un chiffre record à côté des 146 200 euros que percevra l’équipe qui remportera ce championnat du monde. Pourtant, gagner ce trophée se révèle plus compliqué qu’un championnat du Monde de basket ou de football. Il faut en effet en passer par 13 rencontres pour atteindre ce but quand il en faut 9 au basket et 7 en foot. Pour vous faire part de cette difficulté, les Français qui ont pour le moment remporté 8 de leurs 10 matchs ne sont même pas assurés d’être qualifiés pour le dernier carré (le gain d’un set face à l’Iran ce jeudi suffit pour obtenir cette place, adversaire qu’ils avaient battus 3 sets à 1 lors du 1er tour). Si les hommes de Laurent Tillie venaient à emporter la médaille d’or, nul doute que le volley-ball risque de bénéficier d’une reconnaissance médiatique justifiée.

Le volley-ball reste un sport mal-aimé des médias même si l'engouement aux Championnats du Monde en Pologne est présent - @Scorenco

Le volley-ball reste un sport mal-aimé des médias même si l’engouement aux Championnats du Monde en Pologne est présent – @Scorenco