Top 10 des meilleures dreadlocks du sport

Sport et style ne sont pas toujours compatibles. Si les athlètes qui portent des dreadlocks ne sont pas nécessairement fréquents, c’est parce qu’il y a une bonne raison, surprenante mais réelle : le poids d’ensemble de la chevelure. Cela peut avoir pour conséquence de provoquer des douleurs notamment dorsales et c’est d’ailleurs pour ce motif que le basketteur français Mickaël Gelabale a coupé les siennes en 2011.

Certains résistent cependant à l’idée de passer aux ciseaux. La plupart de ces sportifs évoluent aux Etats-Unis et beaucoup dans le championnat de foot américain, la NFL. Peut-être parce que rangées sous le casque, les dreadlocks ne sont plus un problème. Sauf qu’il existe au foot américain, une loi du jeu appelée « la règle Ricky » du nom de l’ancien professionnel Ricky Williams qui stipule que la chevelure, au même titre que le maillot, fait partie intégrante du jeu. Moyennant quoi, les adversaires ont le droit de tirer sur la crinière tant que celle-ci dépasse du casque.

Reste que les footballeurs américains ne sont pas les seuls à céder à cette mode, des athlètes à dreadlocks, il s’en trouve aussi au football, au tennis ou au basket. Voici le Top 10 à découvrir en pages suivantes.