Pourquoi parle-t-on de pichichi pour désigner le meilleur buteur en Espagne ?

Il est souvent l’enjeu des deux meilleurs joueurs de football au monde (Cristiano Ronaldo et Lionel Messi) : le titre de pichichi en fin de saison, synonyme de meilleur buteur du championnat d’Espagne. Mais pourquoi avoir attribué ce nom à ce trophée tant convoité ? Il faut remonter pour cela au début du XXème siècle dans l’équipe basque de l’Athletic Bilbao.

L’attaquant de l’époque se nomme alors Rafael Moreno Aranzadi, dit « Pichichi », en raison de sa petite taille (1,54 m). En 10 saisons au sein du club, Pichichi se révèle être un redoutable buteur participant grandement aux victoires en Coupe du Roi (1914, 1915, 1916, 1921). Il est également titulaire en équipe nationale d’Espagne avec laquelle il remporte une médaille d’argent aux Jeux Olympiques d’Anvers en 1920. Il prend sa retraite en 1921, mais un an plus tard, Pichichi meurt du typhus à l’âge de 29 ans.

En hommage à celui qui était l’une des premières vedettes du football espagnol, il fut créé en 1928 (à la naissance de la Liga par ailleurs) le trophée Pichichi récompensant le meilleur buteur du championnat en fin de saison. Un buste à son effigie orne toujours l’entrée du stade San Mamés de Bilbao. Actuellement, c’est Cristiano Ronaldo qui est en tête de ce classement avec 13 buts inscrits en 6 journées. Mais Lionel Messi, auteur du record de buts en une saison (50 en 2011/2012), ne laissera pas son adversaire gagner aussi facilement.