Bianchi, Schumacher : l’annus horribilis de la Scuderia Ferrari

La Scuderia Ferrari pense très fort à ses champions. L’écurie transalpine a publié mercredi un nouveau message sur son compte Twitter, témoignant de son soutien à Jules Bianchi gravement accidenté dimanche dernier lors du Grand Prix du Japon (Le Français est placé en soins intensifs à l’hôpital Mie General de Yokkaichi après avoir subi une lésion axonale diffuse). L’équipe italienne indique être arrivée à Sotchi, où se tiendra ce week-end le Grand Prix de Russie, mais que ses pensées sont tournées vers Suzuka, où le pilote de Marussia est toujours hospitalisé. La Scuderia y ajoute une photo où l’on voit le jeune Bianchi serrer la main de Michael Schumacher, l’Allemand étant aussi engagé dans un combat près de dix mois après son accident de ski (il tente de retrouver “une vie un peu plus normale“, selon les derniers propos de Jean Todt sur RTL).

 

“Ce gamin est né avec nous”

C’est une année 2014 bien noire pour Ferrari. Bianchi est très lié à la Scuderia (il avait en effet signé un contrat à long terme en 2009 avec l’écurie transalpine, devenant le premier pilote de la filière « jeunes talents »). L’hommage le plus appuyé est venu de Luca di Montezemelo, président sortant de l’écurie italienne (il a quitté son poste le 10 septembre 2014) : “Ce gamin est né avec nous, et nous le voyions comme notre pilote du futur. Si, et je pense que nous serons obligés de le faire, nous alignons trois voitures l’an prochain, nous pensions à lui pour cette troisième monoplace et il aurait été parfait [pour Ferrari] d’ici un ou deux ans. Je ne peux qu’espérer que nous aurons de bonnes nouvelles le plus rapidement possible.” Comme di Montezemelo l’affirme, espérons que de bonne nouvelles du Japon arrivent rapidement quant à l’évolution de la santé de Jules Bianchi. Sans oublier la rééducation de Schumi.