Top 10 des célébrations de buts les plus polémiques du football

Quenelle, salut fasciste ou bras d’honneur, les footballeurs n’ont pas toujours de bonnes inspirations pour célébrer leurs buts. Par idéologie, défi ou tout simplement par bêtise, certains ont dérapé et parmi eux de grands joueurs dont on ne préfère retenir que le talent ballon au pied.

Dans ce Top 10 des célébrations de buts les plus polémiques figure un Français, Nicolas Anelka, hissé en bonne position pour avoir exécuté une quenelle après un but marqué pour l’équipe de West Bromwich Albion. Dans un registre tout aussi abject, le salut nazi de Paolo Di Canio lorsqu’il jouait à la Lazio Rome.

Le bonhomme s’est toujours posé en admirateur du dictateur italien Benito Mussolini (“Duce”, son surnom, étant d’ailleurs tatoué son bras) mais se défend d’être raciste. Sa réputation le précède quand même car aujourd’hui entraîneur, il est à la recherche d’un club depuis son limogeage de Sunderland en septembre 2013. Après cinq petites journées de championnat !

Le Top des célébrations de buts les plus polémiques du football est à découvrir en pages suivantes…