Ces athlètes qui ont changé de nationalité

En conflit avec son pays d’adoption, ou dans l’impossibilité de représenter leur sélection d’origine faute de recevoir une convocation, les raisons sont nombreuses pour expliquer le changement d’une nationalité. Tous ces sportifs ont opté pour ce choix afin de continuer à mener correctement leurs carrières sportives. Une décision assez forte pour des athlètes qui ont subi les ressorts d’une affaire d’État dans certaines situations (Diego Costa).

En rugby par exemple, le fait de résider 36 mois consécutivement dans un pays, peut permettre au joueur concerné de changer de nationalité. Le XV de France profite actuellement de cet amendement en accueillant une pléiade de nouveaux internationaux, qui ne sont pourtant pas nés sur le sol français (Rory Kockott, Scott Spedding).

Vous constaterez également que des sportifs peuvent se naturaliser pour une autre nation en échange d’une somme d’argent garantie à vie. Un système utilisé par le Qatar pour débaucher le coureur de 3000 mètres steeple Stephen Cherono, né au Kenya.

Tous les moyens sont bons pour faire briller ses couleurs nationales.

Découvrez ces sportifs qui ont changé de nationalité en pages suivantes