Pourquoi le Marathon fait-il une distance de 42,195 km ?

Un Marathon : c’est 42,195 km point à la ligne. Pas un mètre de plus ou de moins. Revenons aux origines de la plus longue course des JO pour connaître l’histoire de cette distance exacte. A l’époque, le Marathon n’était pas prévu au programme des Jeux Olympiques par les Grecs. Il va naître pendant la guerre contre les Perses en 490 avant Jésus-Christ suite à l’exploit d’un homme : le soldat grec Philippidès. En courant annoncer la nouvelle de la victoire aux Athéniens, ce dernier parcourut d’une traite la distance qui reliait le champ de bataille de Marathon à la ville d’Athènes. Soit un parcours d’environ 40 kilomètres. Le pauvre en mourut d’épuisement. Pour célébrer la mémoire de Philippidès, le philosophe français Michel Bréal décida de créer le Marathon. Il suggéra à Pierre de Coubertin, alors président du CIO (Comité International Olympique), de l’instaurer au programme des JO. Ce qui fut chose faite à Athènes en 1896. Mais c’est aux Jeux de Londres en 1908, que la véritable distance du marathon va être adoptée. La course, devait partir de la pelouse du château de Windsor pour faire plaisir aux enfants de la famille royale. Au dernier moment, le tracé est modifié, et l’arrivée doit se faire au White City Stadium, où le roi Edouard VII est présent en loge. Soit un écart de 26 miles et 385 yards, l’équivalent de 42,195 km. Il ne sera ainsi plus modifié.