Découvrez l’International Premier Tennis League

L’IPTL ou International Premier Tennis League est une compétition créée pour réunir les ancien(ne)s gloires du tennis avec les champion(ne)s actuels. C’est Maesh Bhupathi, l’un des plus grands champions de double de l’histoire de ce sport qui a porté ce projet pour développer le tennis en Asie. Il s’agit d’un championnat d’exhibition qui ne rapporte pas de points au classement ATP. Les joueurs sont par contre rémunérés pour leur participation à cette compétition.

Cette toute première édition se déroule depuis le 28 novembre et jusqu’au 13 décembre. Elle devrait être reconduite dans les prochaines années dans la mesure où elle est sponsorisée par de grandes marques telles que Coca-Cola et Qatar Airways. De plus, la retransmission permet de toucher des pays en forte croissance tels que l’Inde, Singapour, Manille ainsi qu’aux Emirats Arabes Unis. Le format permet ainsi de proposer plus de show aux spectateurs puisque les joueurs jouent sans aucune pression.

[youtube id= »oq9nndQM5qw »]

Les règles de l’IPTL sont également assez différentes de celles très formatées de l’ATP :
Lors d’un match
– Le match se déroule en un seul set, à 40-40, c’est point décisif il n’y a pas d’avantage.
– A 5-5 les joueurs jouent un shoot out, c’est-à-dire qu’ils jouent une prolongation de 5 minutes et que celui qui a gagné le plus de points dans cette période de temps, remporte le set.
– Les « let » aux services ne comptent pas.
– Une fois par match le relanceur peut demander un « Power Point », c’est-à-dire qu’il demande à ce que le prochain point compte double.
– Les joueurs disposent de 45s de pause entre chaque jeu pour se reposer.

Pour la compétition :
– Chaque rencontre entre équipe est composé de 5 matchs
– Le planning des 5 matchs est le suivant : simple hommes, simple femmes, double mixte, double hommes, simple hommes « des légendes ».
– L’équipe sacrée gagnante à la fin des 12 rencontres de ce championnat est celle qui aura accumulé le plus de point.

L’IPTL se déroule sous forme de matchs par équipes de sept à huit joueurs et joueuses. Pour rendre populaire ce format, la compétition réunit un plateau des stars du tennis, jugez plutôt :

– Manila Marevicks (à l’heure actuelle 3è du cassement) est composée d’Andy Murray, de Jo-Wilfried Tsonga, de Maria Sharapova, de Kirsten Flipkens, de Treat Huey, de Carlos Moya et de Daniel Nestor. Cette équipe représente la ville de Manille.

– DBS Singapour Slammers (bonne dernière) est composée de Serena Williams, d’Andre Agassi, de Tomas Berdych, de Lleyton Hewitt, de Nick Kyrgios, de Daniela Hantuchova, de Bruno Soares et de Patrick Rafter. Ces joueurs défendent les couleurs de Singapour.

– Micromax Indians Aces (qui mène pour l’heure le classement), est composée de Roger Federer, de Pete Sampras, de Gaël Monfils, d’Ana Ivanovic, de Sania Mirza, de Rohan Bopanna et de Fabrice Santoro. Ils représentent New Delhi.

– Enfin les Musafir.com UAE Royal (2è au classement) réunissent Novak Djokovic, Caroline Wozniacki, Melek Jaziri, Nenad Zimonjic, Goran Ivanisevic, Kristina Mladenovic et Marin Cilic. L’équipe défend les intérêts de Dubai.

En conclusion, les avis sont assez partagés concernant ce nouveau format. Certains trouvent l’idée intéressante pour développer le tennis et réduire la longueur des rencontres. D’autres estiment que les joueurs n’ont pas assez de temps de repos avant la reprise de la tournée de l’ATP et que cela pourrait entrainer des blessures pour les joueurs et joueuses.