De pilote de F1 à chauffeur de corbillard

A Score n’co vous le savez, nous suivons de près la retraite des sportifs pour savoir ce qu’ils sont devenus une fois leur carrière terminée. Parfois les trajectoires sont étonnantes comme celle dont nous vous parlons ce mardi qui a vu l’Allemand Heinz-Harald Frentzen quitter l’univers de la Formule 1 pour celui des pompes funèbres.

C’est ce qu’il confie dans les colonnes du journal allemand Kölner Express expliquant avoir tout simplement rejoint l’entreprise familiale. “J’aidais déjà mon père dans son métier de croque-mort avant ma carrière en Formule 1. Désormais, j’assiste de temps à autre ma soeur Nicole” qui a pris la suite à la mort du paternel, en mars de cette année.

Heinz-Harald Frentzen ne le voit présentement pas comme une reconversion car s’il se dit “à la retraite” ne se voyant pas “piloter en 2015”, il affirme quand même : “Il ne faut jamais dire jamais”. Comprenez par là que si son genou le lui autorise (victime d’un grave accident en 1999 il en traîne depuis les séquelles) et qu’un dernier challenge s’offre à lui, le pilote allemand rempilera peut-être.

Sinon, il continuera à prêter occasionnellement main forte à l’entreprise familiale. Et entretenir la légende qui raconte qu’à ses débuts de pilote, il se rendait sur les circuits automobiles en corbillard avec un karting pour occuper l’espace normalement dédié au cercueil !