Quand les dirigeants du sport dérapent…

L’expression est bien connue de tous : il faut tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de parler. Un principe que les présidents que nous allons vous présenter n’ont pas encore dû assimiler. Entre dérapages racistes, mots homophobes ou sexistes, ils ont enchaîné les boulettes verbales à vitesse grand V. Dernier coupable en date : le boss de la Sampdoria de Gênes, Massimo Ferrero. Il a été condamné à 3 mois de suspension ferme et 45 000 euros d’amende par la Fédération Italienne, pour ses propos supposés racistes à l’encontre du propriétaire de l’Inter Milan Erick Thohir. « Chasse ce Philippin, mais tu l’as pris pour quoi faire ? »» aurait-il dit à son sujet, lors d’une discussion dans une émission radio avec le prédécesseur de Thohir chez les nerazzurri, Massimo Moratti. Ferrero ne devait pas être très bon en géographie étant petit, car le milliardaire qui a racheté l’Inter en octobre 2013 est Indonésien et non pas Philippin.

L’Italie n’en est pas à sa première polémique raciste sortie de la bouche d’un président. L’actuel patron de la Fédération Italiennen de Football, Carlo Tavecchio, avait créé le scandale quand il avait, dans un discours de candidat, émis des propos douteux à l’encontre du joueur français de la Juventus Paul Pogba : « Opti Poba est arrivé ici et avant il mangeait des bananes, aujourd’hui il joue en Serie A ». Tavecchio a été suspendu 6 mois à compter d’Octobre, de toute fonction officielle pour les événements UEFA.

Donald Sterling, la sanction suprême

En Angleterre, c’est James Whelan, président de Wigan qui s’était fait remarquer de bien mauvaise manière en novembre dernier. Pour défendre son nouvel entraîneur Malky Mackay, attaqué par la Fédération anglaise pour des supposés textos racistes et homophobes, le patron du club anglais avait employé le mot « chinetoque » pour désigner le propriétaire malaisien de Cardiff, Vincent Tan, affirmant également que « les juifs aiment l’argent plus que les autres ».

L’affaire qui aura fait le plus de bruit en 2014 dans cette continuité, c’est celle de Donald Sterling. L’ancien propriétaire de l’équipe de NBA, les Los Angeles Clippers, avait été rattrapé par des écoutes téléphoniques dans lesquelles il interdisait sa petite amie de l’époque V. Stiviano, de poser en photo avec Magic Johnson au prétexte de sa couleur de peau. Déjà poursuivi pour discrimination par le passé, Sterling sera banni à vie par la NBA suite à ses propos, obligé de céder la franchise à Steve Balmer, ancien PDG de Microsoft en août 2014.

Donald Sterling a été banni à vie de la NBA suite à ses propos racistes - @Iconsport

Donald Sterling a été banni à vie de la NBA suite à ses propos racistes – @Iconsport

Loulou Nicollin, le roi des dérapages verbaux en France

Mais les dérapages ne sont pas seulement racistes. Ils peuvent dériver à des tendances sexistes voire homophobes. En France, Louis dit « Loulou » Nicollin est le spécialiste du genre. Le président du Montpellier Hérault Football Club avait par le passé, traité Benoît Pedretti de « petite tarlouse » après un match face à Auxerre où il estimait que le milieu auxerrois avait influencé l’arbitre, avant de s’excuser auprès du principal concerné. Et les femmes en prennent aussi pour leur grade avec ce cher Loulou : « Si on se marie, c’est pour avoir des enfants, c’est pour assurer une famille. Il ne faut pas que ce soit une connasse. Les connasses, on les tire avant et l’on s’amuse avec. Comme il y a plus de connasses que d’intelligentes, il faut faire un choix ». Classe non ?

Il existe enfin une dernière catégorie de dérapages : ceux qui sont plutôt insolites, même si bien entendu ils méritent d’être sanctionnés. C’est le cas de Shamil Tarpischev, président de la Fédération russe de Tennis, sanctionné par la WTA à verser une amende record de 25 000 dollars, le maximum prévu au règlement de l’instance. Tamishev avait désigné à la télévision russe Serena Williams comme « l’un des frères Williams » dans un match face à Sharapova.

Tournez sept fois votre langue dans la bouche messieurs la prochaine fois !!