Mais qui est Fred Vergnoux, le « Philippe Lucas » de l’Espagne ?

Dans le monde de la natation française je demande Frédéric Vergnoux. Ce nom ne vous dit rien ? C’est pourtant lui qui vient d’être salué comme l’entraîneur de l’année par l’ISOSC, l’association internationale des coachs de la natation. Fred comme il est plus communément appelé par la presse, de l’autre côté des Pyrénées, est un peu le Philippe Lucas du moment. Sa Laure Manaudou à lui, c’est Mireia Belmonte, une nageuse espagnole qui, à 24 ans, est la terreur des bassins.

Récemment au Qatar, aux championnats du monde en petit bassin, la Catalane a gagné l’or sur le 400 et le 800 m nage libre, le 200 m papillon et le 400 m quatre nages en battant au passage les records du monde du 200 mètres papillon et du 400 mètres quatre nages. Une semaine plus tard, c’est le record du 1500 mètres nage libre en petit bassin qu’elle a fait tomber à l’occasion des championnats d’Espagne.

Vergnoux – Belmonte en Espagne comme Lucas – Manaudou à l’époque en France

En Espagne, le duo Belmonte – Vergnoux produit le même effet de réussite que le tandem Lucas – Manaudou à son époque. La presse espagnole reconnait au coach français le mérite d’avoir tiré son sport vers le haut. La natation a trouvé sa place dans l’actualité, pourtant plutôt centrée sur le football, le tennis et Nadal, la F1 avec Fernando Alonso ou le championnat moto GP au grès des exploits de Marc Marquez.

A deux ans des Jeux Olympiques de Rio, tous les espoirs de réussite de la natation espagnole reposent sur les épaules de Vergnoux. Il y un an, la Fédération ibère lui a confié le projet « Nadando hacia Rio 2016 » (nageons jusqu’à Rio 2016) avec pour finalité d’aider l’ensemble de la natation espagnole, dans le sillage de sa locomotive Mireia Belmonte, à réussir ses Jeux.

Lui qui se dit convaincu qu’il y a « surement mille autres Mireia en Espagne » est en train de réussir, le pari de donner à la natation espagnole de la noblesse et des titres puisqu’il faut remonter aux Jeux de 1992 à Barcelone pour trouver la dernière (et accessoirement la première !) médaille olympique du pays dans la discipline.