Une Formule 1… Sans 1 !

Lewis Hamilton n’en a pas voulu et la FIA ne s’y étant pas opposé, il n’y aura donc pas de numéro 1 au départ de la saison 2015 du championnat du monde de Formule 1. Le pilote anglais devait en effet porter ce chiffre sur sa monoplace en signe de son titre de champion du monde acquis au terme de la saison 2014.

Mais Lewis Hamilton a refusé par superstition et préféré conserver le numéro 44 qu’il arbore sur sa Mercedes. Moyennant quoi, il y aura, la saison prochaine, le 44 d’Hamilton, le 55 de Sainz, le 5 de Vettel ou encore le 14 de Fernando Alonso mais… aucun numéro 1 !

Cela fait vingt ans quand même que la situation ne s’est plus produite. Et encore, y avait-il, en 1994 une raison plus parlante que le fait pour Hamilton de ne pas vouloir changer son numéro fétiche. Car à l’époque, en 1993, Alain Prost avait été sacré champion du monde de la discipline pour la quatrième fois de sa carrière.

Or le pilote français a mis un terme à sa carrière sportive, sur ce titre gagné avec la Williams-Renault. Résultat, au départ de la saison suivante, il n’y eut pas de numéro 1 mais une voiture 0 et une n°2 pour les deux pilotes Williams, Damon Hill et Ayrton Senna.