Sébastien Loeb sur les traces de Colin McRae ?

On vous parle d’un temps que les plus jeunes d’entre vous ignoreront peut-être. Celui d’un jeu qui a marqué une décennie et plusieurs générations de consoles, dédié à l’un des plus talentueux pilotes automobile de la fin du XXe siècle. L’Ecossais Colin McRae, plus jeune champion du monde de l’histoire des rallyes à 27 ans était en effet connu autant pour son aisance au volant que pour les jeux vidéo dont il était le héros : la saga Colin McRae Rally.

Disparu en septembre 2007 dans un accident d’hélicoptère dont il était le pilote, son fils de 5 ans à ses côtés, l’Ecossais a laissé un vide énorme chez tous les amateurs de sport automobile. Et les fans de jeu de voitures. Car avant comme après, jamais une simulation de rallye sur console et PC n’a eu autant de succès que le jeu au nom de l’Ecossais.

Plus rien de concluant depuis Colin McRae

Mais les choses vont peut-être changer. Car Le studio de développement de jeux vidéo italien Milestone vient d’annoncer pour l’automne 2015 la sortie de Sebastien Loeb Rally Evo qui, comme son nom l’indique, fera la part belle au nonuple champion du monde de la spécialité. Le but : faire carrière dans l’espoir d’intégrer l’équipe du pilote français.

« Grâce à l’expérience que nous avons acquise ces dernières années avec le développement de quatre jeux de rallyes, nous allons proposer un jeu de course qui va au-delà de ce que propose les canons du genre, s’est félicité la société Milestone à l’annonce du projet. Nous sommes ravis de pouvoir collaborer avec une icône de l’histoire du rallye. « Sébastien Loeb Rally Evo » se joindra à RIDE en 2015 pour proposer à tous les fans de jeux de courses, que ce soit de motos ou d’automobiles, les plus complètes des expériences possibles ».

Le jeu se déclinera sur les consoles Xbox One, Xbox 360, PS3, PS4 et PC. Milestone espère avoir autant de succès que la société Codemaster en a eu avec Colin McRae ; un jeu qu’elle a produit en 7 versions différentes, de 1998 à 2009 avec un succès que les puristes ne nous contrediront pas.