Les stades anglais ne tendent plus la perche aux idiots !

A Tottenham comme à Arsenal, les perches qui servent à fixer les caméras embarquées type Go Pro pour prendre des images façon selfies sont désormais prohibées dans les travées du stade White Hart Lane et de l’Emirates Stadium. Motif invoqué par la direction des deux clubs, à la demande expresse de certains supporters : la dangerosité de l’objet qui peut servir d’arme ou de projectile.

Ça vous viendrez à l’idée de jeter la votre sur un joueur sur le terrain ? Vous non, mais d’autres… Alors on préfère interdire et respecter l’adage qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

Jusqu’à la saison dernière, les supporters pouvaient encore prendre des photos depuis leur tablettes numériques en tribunes du stade Old Trafford de Manchester United. Mais depuis la rentrée, tout appareil plus gros qu’un classique smartphone est systématiquement refusé.

Le fanatisme est aussi dans l’ADN de certains “supporters” ou ce qu’ils disent en être. C’est encore plus vrai de le rappeler dans le contexte actuel. Albert Ebossè Bojongo tombé le 23 août dernier sous les coups de ses propres supporters ou Andres Escobar mort de douze balles à bout portant, pour un but marqué contre son camp, sont deux exemples parmi d’autres.

Pour une poignée de dégénérés, c’est une écrasante majorité qui paie. Cela va finir que l’on ne pourra plus rien avoir sur soi à l’intérieur des stades. C’est triste d’y penser et contre-productif à l’heure du tout numérique. Mais c’est peut-être mieux ainsi…