A Manchester United, on ne plaisante pas avec le racisme

Le sport n’est malheureusement pas à l’abri du racisme. Il apparaît dans les tribunes, par le biais de supporters faussement intelligents (on se rappelle de Dani Alvès mangeant une banane jetée par un supporter), dans des propos idiots de dirigeants (l’affaire Willy Sagnol par exemple) mais également chez les recruteurs désormais ! C’est l’amère expérience que vient de connaître le club de Manchester United. Un recruteur danois du nom de Torben Aakjaer aurait en effet publié des commentaires racistes sur son compte Facebook.

Selon le quotidien britannique « The Guardian », Aakjaer s’en serait notamment pris aux musulmans, aux gens du voyage et aux Européens de l’Est, via des conversations et des montages photos au goût douteux. Tous les messages incriminés ont été retirés peu après la discussion entre le journaliste du Guardian et Aakjaer.

L’ex-recruteur des Red Devils en venait notamment à évoquer avec l’un de ses amis, les attentats commis dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, le 7 janvier dernier à Paris. Rapidement contacté par le Guardian, il a confirmé que ce compte Facebook lui appartenait mais que ses « propos ont été sortis du contexte et mal traduits ».

Il affirme également avoir pu être piraté par « quelqu’un qui ne l’aime pas lui ou Manchester United ». Sa défense bien maladroite a immédiatement été sanctionnée par les dirigeants mancuniens, qui ont décidé de se séparer de cet homme en place à Manchester depuis 2011.

Une enquête interne a été lancée au sein du club qui évolue à Old Trafford. Une affaire qui arrive au mauvais moment pour une formation qui est en train de remonter peu à peu la pente en Premier League (4e place) après un début de saison très délicat. Et qui montre que hélas, le racisme est loin d’avoir quitté le monde du football.