Coup de coeur de l’agenda sportif du week-end : l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations !

Il revient en 2015 : notre agenda sportif du week-end. Et pour vous préparer à vivre deux jours 100 % sport , Score n’co vous propose les événements à ne pas rater ! Du rugby et la Champions Cup qui va décider du sort européen des clubs français, le Mondial de Hand au Qatar et les Experts à la conquête d’un nouveau titre de champion du monde, la saison de tennis qui a démarré et un Français méconnu en finale, sans oublier notre coup du coeur du week-end : l’ouverture de la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations.

Coup de cœur de la rédac : Ouverture de la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (A suivre sur Canal + Sport en intégralité, match d’ouverture Guinée équatoriale – Congo le Samedi 17 janvier à 17 h)

L’Afrique va vibrer au rythme du football pendant trois semaines à l’occasion de la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Une compétition qui se déroule cette année en Guinée équatoriale, suite à la mise au ban du Maroc par la CAF, en raison d’un important risque d’épidémie du virus Ebola. Exit donc les Lions de l’Atlas mais également le Nigeria, tenant du titre, éliminé en qualifications. La victoire finale est donc ouverte dans ce tournoi entre plusieurs sélections. L’Algérie paraît la mieux armée pour l’emporter après un Mondial 2014 très séduisant de la part des Fennecs. Les Algériens n’ont plus remporté cette épreuve depuis 1990. Mais la Côte d’Ivoire, le Cameroun ou le Ghana restent des prétendants très sérieux au succès. A moins de ne revivre une surprise telle que la Zambie, lauréate en 2012. Les paris sont ouverts.

Handball : Championnats du Monde 2015 au Qatar (A suivre sur les chaînes BeINSports, France – Egypte le Dimanche 18 janvier à 19 h)

Les Experts entament leur campagne mondiale ce vendredi face à la République Tchèque (19 h). Les Français qui restent sur un échec cuisant durant cette compétition en 2013 (élimination en 1/4 de finale face à la Croatie) veulent retrouver une couronne mondiale. Pour cela, le sélectionneur Claude Onesta a choisi de faire confiance aux multi-médaillés que sont Thierry Omeyer, Nikola Karabatic, Jérôme Fernandez et Daniel Narcisse. Ils bénéficieront de l’apport d’une nouvelle génération menée par Valentin Porte (24 ans) ou Timothey N’Guessan (22 ans), le benjamin du groupe tricolore. Seul manque à l’appel le spectaculaire ailier Luc Abalo, qui a du déclarer forfait suite à une blessure aux adducteurs. Tout autre résultat qu’un 5e titre mondial (qui serait un record) serait vécu comme un échec pour les Français, qui sont naturellement les grandissimes favoris du tournoi.

Rugby : 5e journée de la Champions Cup (A suivre sur les antennes de France Télévisions et BeINsports, avec notamment un Toulouse – Bath le Dimanche 18 janvier à 16 h 05)

Avant-dernière journée des poules de la Champions Cup, ancienne H-Cup, et les places pour les quarts de finale vont coûter de plus en plus chères pour les clubs français. Si Castres et Montpellier sont déjà éliminés, le Stade Toulousain, le RCT, Clermont et le Racing Métro sont toujours en course pour un billet en 1/4. Toulouse qui accueille les Anglais de Bath au stade Ernest-Wallon, peuvent faire un 5 sur 5 et assurer définitivement leur qualification. Même chose pour le tenant du titre, le RCT, qui accueille à Mayol les Irlandais d’Ulster, derniers de leur poule. Clermont va devoir batailler jusqu’au bout avec les Saracens et le Munster pour sortir sans dommages de cette première phase. La victoire est impérative pour les Clermontois sur le terrain de Sale. Le Racing Métro, à la lutte avec Northampton dans son groupe, devrait s’imposer sans difficultés face aux Italiens de Trévise à Colombes.

Tennis : Adrian Mannarino en finale du tournoi d’Auckland (A suivre sur BeinSport 3 à 2 h 25 du matin le Samedi 17 janvier)

Après deux semaines de tournois officiels en 2015, Adrian Mannarino (44e ATP) est devenu le premier français à atteindre une finale (la première de sa carrière) cette année à Auckland (Nouvelle-Zélande). Certes, il ne participait pas au tournoi le plus relevé de la semaine (le tournoi de Sydney accueillait plus de têtes d’affiches) mais sa performance est à souligner. Pour parvenir en finale, Mannarino s’est défait d’un compatriote tricolore, l’espoir Lucas Pouille (136e ATP). Le gaucher francilien avait également éliminé l’Espagnol Roberto Bautista Agut (15e ATP) lors des tours précédents. En finale, il sera opposé au Tchèque Jiri Vesely (63e ATP) pour un premier titre majeur dans sa carrière face à un autre novice en la matière. Il faudra par compte se lever aux aurores dans la nuit de vendredi à samedi pour regarder cette rencontre, la faute au décalage horaire.