Cadel Evans range définitivement son vélo

L’information sportive ayant été très dense ce week-end, entre la victoire des Bleus au Mondial de hand, le succès de Djokovic en Australie, le Super Bowl…. que la nouvelle est pratiquement passée inaperçue. L’Australien Cadel Evans a pourtant, à bientôt 38 ans, le 14 février prochain, décidé de ranger son vélo et de prendre définitivement sa retraite sportive.

De son palmarès (champion du monde en 2009, vainqueur du Tour de Romandie en 2006 et 2011 et du Tirreno-Adriatico 2011 mais aussi de deux coupes du monde de VTT en 1998 et 1999…), on retiendra surtout sa victoire sur les routes du Tour de France 2011 lui qui avait terminé deux fois deuxième de la Grande Boucle en 2007 et 2008.

Cadel Evans au panthéon du sport australien

Premier australien de l’histoire vainqueur du Tour, Cadel Evans a produit son dernier effort ce dimanche sur la Cadel Evans Great Ocean, une course UCI en son honneur inscrite au Tour Down Under 2015. Détaché dans un groupe de neuf à une dizaine de kilomètres de l’arrivée, le coureur de la BMC n’a reçu aucun traitement de faveur de ses adversaires et c’est finalement Gianni Meersman qui a gagné au sprint, Cadel Evans terminant à la cinquième place.

Un résultat anecdotique qui met un point final à une carrière jalonnée de nombreux succès le faisant entrer au panthéon du sport australien. Pour en mesurer la portée, il faut se souvenir qu’en 2011, après sa victoire sur le Tour de France, le Premier ministre avait sérieusement envisagée l’idée de décréter le lundi suivant comme un jour férié !