Marion Rolland quitte la piste aux étoiles

A 32 ans, c’est encore jeune pour une skieuse. Jean-Baptiste Grange est bien devenu, il y a une dizaine de jours, champion du monde de slalom à 30 ans. Mais quand le corps ne veut plus suivre, inutile de forcer sur la mécanique. Marion Rolland a donc dit stop, ce mardi, à sa vie de skieuse professionnelle.

Sa carrière, se résume de deux façons. La pire étant de ne retenir que les JO de Vancouver 2010 et cette chute, malheureusement culte, au départ de l’épreuve de descente olympique. En quelques secondes, ce 17 février 2010, Marion Rolland est devenue la risée des réseaux sociaux, le public ignorant alors, qu’en prenant ses appuis, elle s’est rompue les ligaments croisés.

L’épisode marqua durablement la skieuse des Deux-Alpes. « C’est pas tant de m’être blessée qui a été dur, c’est plus la honte qui allait avec. On te met la tête sous l’eau. Les gens ne voient pas le boulot qu’il y a avant » disait-elle à Rue89, plus de deux ans après les faits. Malgré les pépins physiques qui ne l’ont jamais épargné, Marion Rolland a pris sa plus belle revanche, en février 2013, aux Mondiaux de Schladming.

Après les galères et les désillusions, elle était enfin récompensée de la plus belle des manières avec un titre de championne du monde de descente. Pas rancunière sur le sort qui lui a surement coûté des titres en plus, elle dit dans un communiqué avoir « réalisé (ses) rêves d’enfant. » « J’ai eu la chance de connaître les podiums et de beaux résultats aux niveaux national et international, j’ai même décroché la plus belle des récompenses pour mon travail avec le titre de championne du monde de descente en 2013. » Souhaitons lui autant de bonheur, dans sa reconversion !