Et si la Formule 1 se mettait à avoir son championnat du monde féminin ?

La Formule 1 est un sport automobile 100 % testostérone qui laisse peu de place à la gent féminine, excepté dans les paddocks. En marge du Grand Prix de Malaisie, le patron de la Formule One Management, l’Anglais Bernie Ecclestone, a laissé entendre qu’un championnat du monde accordé aux femmes pourrait bientôt être créé. Une idée à laquelle le richissime homme d’affaires britannique réfléchit depuis plusieurs années : « Pour plusieurs raisons, les femmes n’arrivent pas en F1 et ce n’est pas parce que nous ne voulons pas d’elles » a-t-il confirmé devant la presse mondiale.

Une idée que Ecclestone trouve « bonne » et qui pourrait amener « de la publicité et des sponsors » à ces femmes pilotes. Dans l’histoire de la Formule 1, très peu de femmes ont trouvé leur place. La dernière à avoir pris le départ d’un Grand Prix est l’Italienne Lella Lombardi (en 1976, GP D’Autriche). Ce qui remonte à quasiment 30 ans !

Au total dans l’histoire, elles sont 8 à avoir pu intégrer le monde jugé machiste de la F1, dont la dernière en date, l’Espagnole Carmen Jorda nommée la semaine dernière pilote de développement au sein de Lotus pour la saison 2015/2016. Comme sa compatriote Maria de Villota avant elle, pilote d’essai chez Marussia en 2012, dont la fin tragique avait attristé les paddocks (morte en 2013 suite à des blessures neurologiques datant d’un accident en essais).

Mais Ecclestone ne reçoit pas des soutiens de toutes parts concernant sa réflexion. Susie Wolff, autre représentante féminine en F1 chez Williams cette saison, a ainsi critiqué son idée dans des propos relayés par le journal Daily Mirror : « Déjà je ne sais pas où vous allez trouver une grille complète de femmes pilotes suffisamment bonnes. Ensuite, j’ai couru toute ma carrière en sport motorisé comme un concurrent normal. Pourquoi je regarderais du côté d’une course où je ne serais en compétition qu’avec des femmes ? Je ne connais même pas une poignée de femmes qui pourraient participer à une série de haut niveau et je ne comprends pas l’idée même qu’il y a derrière », estime la Britannique.

Fausse bonne idée selon vous ?