Edito : Floyd Mayweather vs Manny Pacquiao, combat du siècle ou arnaque du siècle ?

Si le combat entre Floyd Mayweather et Manny Pacquiao au MGM Grand Garden Arena (dans la nuit de samedi à dimanche à Las Vegas) provoque l’excitation du public américain et de la majeure partie des fans de Boxe, l’attente grandissante autour de cette affiche financière (300 millions de dollars de manne économique) est à tempérer.

L’appellation  de “combat du siècle” attribuée à cet affrontement nous paraît exagérée, ne serait-ce que par rapport à la comparaison directement établie avec le duel Muhammad Ali-Georges Foreman du 30 Octobre 1974 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo (ex-Zaïre).

Ce dernier englobait idéologies politique, haine viscérale entre les deux hommes, et un contexte africain particulier. Duquel est sorti le terrible surnom de “The Rumble in the jungle”. Par le niveau de l’intensité délivrée sur le ring, des coups infligés par chacun, personne n’a oublié ce combat hautement symbolique qui a fait rentrer la boxe dans une nouvelle ère.

On ne peut pas dire que la rivalité entre Mayweather et Pacquiao soit elle exacerbée. Quelques piques de droite à gauche dans chaque parti (“Je suis plus malin que lui” côté Mayweather, “Il n’est pas le boxeur le plus redoutable que j’ai à affronter” côté Pacquiao”), mais un respect mutuel comme ligne de conduite entre les deux protagonistes.

Même leur face à face lors de la pesée sur la balance (pour laquelle il fallait s’acquitter de 10 dollars afin d’y assister) a manqué de saveur. Avec comme unique provocation, un simple sourire narquois affiché sur le visage de “Pac-Man”. On attendait déjà plus de piquant dans cette présentation.

[youtube id=”eyS7dLAOjRE”]

Évidemment l’atmosphère qui entoure la confrontation entre les deux meilleurs boxeurs de leur génération est à marquer d’une pierre blanche. Ils cumulent 20 titres mondiaux à eux deux, une donnée alléchante. La Boxe a été entraînée dans un engrenage ennuyeux ces dernières années, avec un manque de charisme certain chez les plus grands champions (cf : Wladimir Klitschko).

Ce n’est pas le cas de Floyd “Money” Mayweather, le plus bling-bling des boxeurs toutes époques confondues et de son adversaire Pacquiao qui se place aux antipodes du côté flambeur de l’Américain. Le Philippin dispose d’une multi étiquette politique-acteur-chanteur, qui font de lui un véritable phénomène aux Philippines, pays dans lequel Manny est considéré comme un demi-dieu.

Surtout leur affrontement a longtemps paru impossible, à cause de rivalités de promoteurs ou d’agendas qui ne concordaient pas. Ce qui constitue le réel engouement suscité par ce combat.

Au niveau des tarifs, les billets pour y assister ont coûté en moyenne près de 5000 dollars, les places vendues sur le marché noir étant elle négociées à 10 000 dollars. Les hôtels de Las Vegas ont profité de l’occasion pour facturer une nuit dans leurs locaux aux alentours de 1000 dollars, contrairement à la centaine de dollars qu’il faut verser habituellement. Une réelle démesure !

Alors oui, pour toutes ces raisons il ne faudra pas rater ce grand moment, mais de là à parler d’un combat du siècle, il se situe plus au niveau économique qu’autre chose.

En tout cas difficile d’émettre un pari quant à l’identité du vainqueur entre un Mayweather invaincu en 47 combats, mais qui n’a pas plus affronté un adversaire à son niveau depuis Oscar de la Hoya en 2007 (victoire sur décision des arbitres), face à un Pacquiao redoutable quand il est outsider (57 victoires, 5 défaites, 2 nuls). Mettons une pièce sur la gnaque du Philippin de 36 ans qui pourrait jouer un mauvais tour à son aîné de deux ans.