Biathlon: Que deviens-tu Sylvie Becaert ?

Sylvie Becaert à l’instar de Sandrine Bailly issue de la même génération, a laissé une trace indélébile dans l’histoire du biathlon français. Championne du monde de sprint à Khanty-Mansiysk (Russie) en 2003 et double médaillée olympique en relais féminin à Turin (2006) et Vancouver (2010), la skieuse de la station du Grand-Bornand (Haute Savoie) s’est construit un joli palmarès.

Mais après les Jeux d’hiver 2010, la Lilloise décide de tout arrêter. Une décision mûrement réfléchie, pour celle qui veut d’abord fonder une famille “J’avais fait le tour du biathlon. C’était prévu que j’arrête après les Jeux de Vancouver. Je suis rapidement devenue maman et j’ai mis ce sport de côté”. D’abord s’occuper de sa nouvelle petite famille est la priorité de la jeune maman, qui n’a pas encore trop réfléchi à la suite à donner dans sa vie au niveau professionnel “Je ne savais pas encore quoi faire. J’avais un DUT technique de commercialisation mais ma priorité c’était d’organiser la coupe du monde de biathlon dans ma station du Grand-Bornand”.

Le problème, c’est qu’en décembre 2011 le manque de neige mettra fin au rêve de Sylvie de voir la compétition s’organiser chez elle. “J’ai pris un gros coup mentalement. Je voulais boucler la boucle avec cette compétition chez moi. J’ai du passer à autre chose”. Autre chose, c’est un travail dans un magasin de sports d’Annecy durant 6 mois “Une belle expérience mais je ne pouvais plus conjuguer les heures de travail après ma deuxième grossesse”.

C’est alors qu’un poste de monitrice de ski alpin lui est proposé par son club du Grand-Bornand. Une opportunité que ne refuse pas la française, heureuse d’enseigner et de pouvoir partager sa passion aux gens “J’ai pu passer mon diplôme en tant que sportive de haut niveau que j’ai obtenu. Je me sens bien dans un cadre de vie sympa, d’être au contact des gens, de leur faire apprendre ma passion”.

Cela fait deux hivers que l’ambassadrice du Grand-Bornand enseigne désormais avec 350 heures d’enseignement au total. Un emploi du temps chargé qui l’a quelque peu déconnecté du monde du biathlon “C’est vrai que j’ai moins le temps de suivre mes amis et copines. Je n’ai vu que 5 courses cette saison par exemple. Mais cela ne m’empêche pas de toujours apprécier ce sport qui est maintenant très médiatisé, grâce aux performances entre autres de Martin (Martin Fourcade)”.

Revivez le résumé de la médaille d’argent du relais féminin (avec Sylvie Becaert) au biathlon aux JO de Vancouver 2010 :

[youtube id=”mmDlXEobU_s”]