NBA : La draft lottery de la honte pour les New York Knicks !

La saison 2014/2015 des New York Knicks aura été dramatique jusqu’au bout. L’équipe de Carmelo Antony a connu des résultats bien décevants cette année, terminant avec le 2e pire bilan de la NBA (17 victoires, 65 défaites). Un statut qui lui offrait de grande chances de bénéficier d’un des trois premiers choix de la draft en juin prochain (Plus de 20 % de chances d’obtenir le premier choix par exemple). Les moins bonnes équipes héritant des meilleurs choix de draft selon l’institution de la Ligue américaine.

Au final, ce ne sera même pas un des trois premiers choix, la traditionnelle loterie de fin de saison en a décidé autrement. La franchise de Big Apple s’est vue ainsi hériter du 4e « pick », le pire des scénarios possibles pour le directeur des opérations basket à New York, la légende Phil Jackson. Ce qui les place derrière Minnesota (pire bilan de la ligue) qui récupère le premier choix, les Los Angeles Lakers (2e « pick ») et les Philadelphie Sixers (3e « pick »).

C’est une situation terrible pour NY. En effet, New York comptait reconstruire son équipe autour d’une des nouvelles pépites issues des universités de Kentucky et de Duke que sont Karl-Anthony Towns ou Jahil Okafor. Ces futures vedettes de la NBA devraient être sélectionnées immédiatement, dès les deux premiers choix. Ce 4e pick ne permettra pas aux Knicks d’obtenir l’un de ces deux basketteurs, annoncés comme prioritaires aux yeux des dirigeants new-yorkais. Phil Jackson envisage déjà d’échanger ce choix de draft pour en récupérer un plus haut.

Bien entendu, les twittos ont profité de la malchance des Knicks pour se moquer encore un peu plus d’une franchise abonnée à l’échec cette année.

Espérons pour les Knicks que ce coup du sort ne soit qu’une péripétie dans l’entreprise de renouveau prôné par Phil Jackson l’année prochaine. Les coéquipiers de Carmelo Anthony devront se monter à la hauteur des ambitions de leur patron. La masse salariale de New York pourrait leur permettre d’attirer un des gros agents libres du marché de cet été (Marc Gasol, LaMarcus Aldridge, Kevin Love). Et ainsi faire oublier aux fans du Madison Square Garden une saison bien morose sous toutes les formes jusqu’à sa conclusion.

[youtube id= »UgI3yiyZfUI »]