Roland-Garros : L’épisode du selfie de Roger Federer remémore des souvenirs douloureux !

L’intrusion d’un spectateur sur le court Philippe-Chatrier à la fin du match du premier tour entre Roger Federer et Alejandro Falla a fait ressurgir dans l’esprit du Suisse le spectre du drame qui avait touché Monica Seles. La numéro 1 mondiale de la WTA à l’époque, avait été poignardée par un ouvrier allemand du nom de Günter Parche, lors du tournoi d’Hambourg en plein quart de finale face à la Bulgare Magdalena Maleeva.

La jeune yougoslave (naturalisée américaine par la suite) s’en sortira avec une blessure superficielle en haut du dos, mais la tenniswoman vivra une longue période de dépression nerveuse suite à cet incident. Un souvenir terrible qui marque encore le monde du tennis à l’heure actuelle avec cet épisode Federer.

[youtube id=”4F_uotrIEZo”]

Bien que l’initiative de l’intrus était de prendre un simple selfie avec son idole, la pilule a été difficile à digérer pour le numéro 2 mondial qui a critiqué en conférence de presse les mises en norme de la sécurité à Roland-Garros.

«Cela ne me satisfait pas du tout, a déclaré l’homme aux 17 titres du Grand Chelem. Mais rien ne s’est passé, cela me soulage. Ce n’est pas le genre de situation où on a envie de se trouver». 

La colère du Bâlois est tout à fait légitime. Dans un tournoi du Grand Chelem, tout doit être mis en oeuvre pour assurer la sécurité des stars du tournoi. Il est intolérable qu’un laps de temps d’une dizaine de secondes ait été nécessaire avant l’intervention des agents de sécurité pour éloigner le spectateur de Federer.

Des situations de ce genre ont déjà eu lieu dans d’autres sports. Comme en football par exemple, où Franck Ribery avait été agressé par un supporter d’Hambourg lors d’un match de Coupe d’Allemagne en octobre 2014.

Supporter de Hambourg  /  Franck RIBERY

Ce fan d’Hambourg avait adressé un coup d’écharpe au visage de l’ancien international français qui n’avait pas eu le temps de réagir physiquement fort heureusement.

Des images qui n’ont tout simplement pas leur place dans l’univers sportif. La proximité entre des fans et leurs héros devant être toujours dénuée de violences physiques ou verbales.