Le 11 type européen des FLOPS de la saison de football

La saison de football s’est terminée ce week-end sur des scènes de liesse, de tristesse, d’hommages. Il est temps pour la rédaction de Score n’co d’établir un onze type européen de ceux qui ont déçu. Ces grandes stars du ballon rond qui n’ont pas tenu leur rang, ceux qui ont traversé anonymement l’année, ceuiq qui vont quitter leur club la tête basse. Vous constaterez que sur le papier, cette équipe a fière allure. Dans les statistiques de la saison 2014/2015 moins.

LE 11 TYPE FLOPS

Gardien : Iker Casillas

Le temps où San Iker était intouchable est révolu. Le gardien du Real Madrid a vécu une longue saison résumée en un mot : calvaire. Considéré comme une icône par les supporters merengue pour sa loyauté envers la Casa Blanca (Casillas est au Real depuis 1999), l’international espagnol a connu le point de non retour avec ses fans d’hier, lors du match nul à Santiago-Bernabeu concédé face au FC Valence le 10 mai dernier. Un match qui a enterré les espoirs de titre du Real mais qui a surtout été le théâtre d’un craquage total de Casillas. Conspué à chacune de ses prises de balles, le portier de la Casa Blanca insultera le public de la Casa Blanca, excédé par le comportement de la foule madrilène à son égard.

[youtube id=”I_rRNDdezgA”]

Gregory Van der Wiel

Le PSG est devenu champion de France pour la 3e année consécutive. Mais des individualités ont failli au sein du collectif parisien. En premier lieu, l’arrière droit parisien Gregory Van der Wiel. Le Néerlandais, plutôt bon la saison dernière, n’a jamais retrouvé un niveau digne d’une équipe européenne. Laurent Blanc lui a même préféré l’Ivoirien Serge Aurier pour conclure la saison. L’avenir du batave au sein du club de la capitale s’inscrit en pointillés, son contrat s’achevant dans un an.

Jérôme Boateng

La place de Jérôme Boateng dans ce onze flops pourrait se révèle sévère à vos yeux. Le Munichois a réalisé une saison honnête avec le Bayern avec à la clé un titre de Champion d’Allemagne. Mais l’image à retenir de l’année du champion du monde allemand est son tour de reins consécutif au dribble du prodige argentin Lionel Messi en 1/2 finale aller de la Ligue des Champions. Le Catalan a laissé sur place le cadet de la fratrie Boateng avant d’inscrire le second but de Barcelone, ce qui lui a valu les risées des réseaux sociaux. Une embrouille avec son coéquipier Robert Lewandowski à l’entraînement, viendra conclure sur une note négative la saison de l’Allemand.

Vincent Kompany

Mais où est passé le soldat Vincent Kompany ? Capitaine d’un Manchester City champion d’Angleterre la saison dernière, l’international belge est passé à travers cette année. En retard dans les duels, souvent blessé, le Citizen n’a été que l’ombre de lui même. Le Diable Rouge a perdu de son standing qui faisait de lui un des meilleurs défenseurs centraux d’Europe.

Filipe Luis

Recruté à prix d’or à l’Atlético Madrid par Chelsea (25 millions d’euros) afin de pallier au départ d’Ashley Cole, Filipe Luis s’est montré en deçà des espérances des supporters des Blues. Le latéral brésilien, homme phare du titre des Colchoneros en Liga la saison passée, n’a jamais trouvé sa place dans l’équipe de José Mourinho. Au point de se faire piquer sa place par Cesar Azpilicueta, arrière droit de métier !

Samir Nasri

Le petit Prince de Marseille a déchanté cette saison à Manchester City. Entre blessures et prestations fantomatiques (cf : sa mi-temps sur la pelouse du Camp Nou en 1/8e de finale de LDC), Nasri a perdu peu à peu la confiance de son entraîneur Manuel Pellegrini, qui l’a logiquement placé sur le banc des remplaçants. Le Français a peut-être fait le tour de la question en Angleterre, son nom est annoncé avec insistance du côté de l’Italie et l’AS Roma.

Yoann Gourcuff quitte l'OL la tête basse après une aventure de 4 ans perturbée par les blessures - @Iconsport

Yoann Gourcuff quitte l’OL la tête basse après une aventure de 4 ans perturbée par les blessures – @Iconsport

Yoann Gourcuff

C’est une habitude désormais pour l’international français de figurer dans les déceptions de la saison depuis son arrivée à l’OL. Mais chaque année, nous sommes en droit d’en attendre plus d’un joueur qui possède un bagage technique largement suffisant pour gagner un match à lui tout seul. Hélas pour les amateurs de football et surtout pour lui, Yoann Gourcuff aura terminé son aventure lyonnaise de la pire des manières. Sa dernière apparition remonte au 21 mars dernier face à Nice, match durant lequel il rejoindra directement les vestiaires sans en avertir son coach, contrarié par une énième blessure aux ischios-jambiers. Désormais libre de s’engager où il le désire, le Français pourrait retourner à Bordeaux ou à Rennes, deux de ses anciens clubs qui lui témoignent encore de l’amour.

Angel Di Maria

Il était la tête de gondole du mercato estival de Manchester United. Angel Di Maria, arrivé en provenance du Real Madrid en échange d’une somme record Outre-Manche (75 millions d’euros), s’est perdu dans la grisaille mancunienne. Sous les ordres de Louis Van Gaal, l’Argentin n’a pas retrouvé de sa superbe qui a tant manqué au Real Madrid cette saison. 3 pauvres buts en Premier League sont les tristes statistiques de l’ailier sud-américain qui pourrait signer au PSG pour se relancer.

Gareth Bale

Gareth Bale est à l’instar de Casillas, la victime privilégiées des supporters du Real cette saison. Et pour cause, même si l’ancien joueur de Tottenham a des chiffres plus qu’honnêtes en Liga (13 buts, 10 passes décisives), ses performance en Ligue des Champions n’ont pas été à la hauteur de l’investissement consenti par les dirigeants madrilènes pour acquérir le Gallois (100 millions d’euros). Ses loupés en 1/2 finale retour face à la Juventus hantent encore les esprits du public de Bernabeu. Dans le vestiaire, Bale serait également “persona non grata”, son entente avec Cristiano Ronaldo n’étant pas au beau fixe. Un retour en Angleterre (Manchester United ?) est envisagé.

Falcao

Décidément, le Colombien a bien du mal à se remettre de sa rupture du ligament croisé antérieur du genou subie en janvier 2014 avec l’AS Monaco en Coupe de France. Son prêt à Manchester United l’été dernier était censé redonner du crédit à “El Tigre”, prêt de nouveau à rugir. Au final, son aventure anglaise sera un échec total , ponctuée de 4 buts et d’un statut de remplaçant de luxe.

[youtube id=”ZjOEPiXIPwA”]

Mario Balotelli

“Super Mario” a rangé sa cape de super-héros depuis son arrivée sur les bords de la Mersey. D’ailleurs Liverpool se demande toujours si Balotelli a vraiment signé chez les Reds tant l’international italien a été invisible durant l’intégralité de la saison. 1 seul but marqué en 16 apparitions en Premier League, le pauvre bilan de l’ancien joueur du Milan AC est indigne d’un attaquant de ce niveau. Pourtant, l’environnement fantastique d’Anfield devrait porter Balotelli au sommet, lui qui marche beaucoup à l’affectif. Mais la mayonnaise n’a pas pris, au grand malheur de tous les fans de Liverpool.