Ces sportifs pour qui prendre l’avion est une torture !

Sans avion, il est toujours plus compliqué pour un sportif de faire décoller sa carrière. La peur de prendre cet appareil est une phobie qui touche toutes les couches sociales. Dans le monde entier, 20 % des personnes interrogées seraient mal à l’aise dans les airs. Pour les sportifs, cette aérophobie est contraignante en raison des nombreux voyages qu’effectuent un athlète de haut niveau durant sa carrière.

Demandez plutôt à Dennis Bergkamp, surnommé le « Hollandais non-volant ». Durant l’intégralité de son parcours de footballeur, le Néerlandais n’a jamais voulu prendre l’avion avec ses coéquipiers, préférant se déplacer en voiture ou en train pour les matchs européens. Bien évidemment, cela s’avérait être plus compliqué pour l’ancien attaquant d’Arsenal qui ne pouvait pas se déplacer lors des longs périples que son équipe devait effectuer. Une phobie qui est née selon la légende, lors du Mondial 1994 aux Etats-Unis.

Une alerte à la bombe dans un vol que la sélection des Pays-Bas devait prendre pour un match lui aurait rappelé le crash d’un avion à bord duquel de nombreux surinamiens ont péri en juin 1989 à Paramaribo. Il a néanmoins participé à quelques rencontres de Ligue des Champions en Espagne ou en Italie, partant quelques jours avant ses coéquipiers, généralement en train.

Avec une crainte moins élevée que Bergkamp, Loïc Rémy est lui aussi peu enclin à l’idée de prendre l’avion. L’attaquant international de l’équipe de France ne supporte pas ce moyen de transport si bien que l’ancien lyonnais a redouté le déplacement des Bleus aux Iles Féroé en août 2009. « Je n’aime pas prendre l’avion. J’espère qu’il n’y aura pas de turbulences sinon je suis prêt à crier. Le sommeil est le seul médicament prescrit mais cela risque d’être difficile si l’avion bouge. Déjà avec Nice, quand on fait les déplacements dans des petits avions, ça bouge pas mal et j’ai très peur » confiait-il avant le départ.

La dernière escapade de l’équipe de France dans ce pays deux ans auparavant (octobre 2007) avait failli tourner au drame à cause des conditions climatiques dantesques (pluie, brouillard) qui sévissaient sur cet archipel du Nord de l’Europe.

Catalin Fercu arrière du XV roumain a refusé de participer à la coupe du monde de rugby 2011 en Nouvelle-Zzélande à cause de l'avion - @Iconsport

Catalin Fercu arrière du XV roumain a refusé de participer à la coupe du monde de rugby 2011 en Nouvelle-Zélande à cause de l’avion – @Iconsport

En basket, l’ailier Royce White sélectionné en 16e position par les Houston Rockets lors de la draft 2012, n’a jamais pu disputer un match NBA depuis cette date. La raison : l’Américain avait caché à ses recruteurs son anxiété en avion qui lui empêche de prendre n’importe quel vol. Compliqué dans une Ligue où les déplacements des franchises pour affronter des équipes extérieures se font quotidiennement en avion.

Ce ne sera pas pire que l’international roumain de rugby Catalin Fercu. Cet arrière avait refusé de prendre part à la Coupe du Monde 2011 en Nouvelle-Zélande en raison de sa peur chronique de prendre l’avion. Pourtant meilleur élément du groupe roumain, son sélectionneur sera obligé de le remplacer pour ce Mondial.