Harriette Thompson : 92 ans et toutes ses jambes !

L’expression dit qu’il n’y a pas d’âge pour faire du sport. Une devise qui correspond parfaitement au profil d’Harriette Thompson. Cette Américaine âgée de 92 ans, a réussi un authentique exploit lors du Marathon de San Diego qui se déroulait ce dimanche 31 mai. La nonagénaire, qui participait pour la 16e fois de sa vie à la course californienne, a bouclé les 42 km en 7 h 24 minutes et 36 secondes. Ce qui ne dépasse pas son record du monde de la catégorie 90-94 ans, établi en 2014 (7 h 07 minutes et 42 secondes). On l’excusera sans soucis de ne pas avoir mieux fait.

Elle est ainsi devenue la femme la plus âgée du monde à avoir terminé un marathon. Record précédemment détenu par une autre Américaine, Gladys Burrill qui était âgée de 92 ans et 19 jours lorsqu’elle avait disputé le marathon de Honolulu en 2010.

Sous les acclamations des dizaines de personnes qui guettaient son arrivée, cette sportive grand-mère de dix petits-enfants, n’arrivait pas à y croire. « J’ai quelques courbatures, mais tout va bien », a-t-elle expliqué au Charlotte Observer, le journal de la capitale de de Caroline du Nord. « J’ai du mal à croire que j’ai réussi à finir ce marathon. A un moment donné, j’étais vraiment fatiguée. Il y avait une côte devant moi et j’ai eu l’impression de devoir gravir une montagne. Je me suis dit « A ton âge, c’est quand même un peu fou ». Un pari fou réussi haut la main !

Il y a une raison bien précise pour laquelle Harriette Thompson s’est mise au marathon. Elle participe à ces courses pour lever des fonds dans la lutte contre le cancer. En effet, l’Américaine a survécu à deux reprises à un cancer au cours de sa longue existence, mais son mari, ses parents et trois de ses frères n’ont pas eu eux cette chance. Une initiative pleine de courage et une leçon de vie que nous donnent-là ce petit bout de femme. Rendez-vous est pris dès l’année prochaine à San Diego pour une nouvelle performance sans limite d’âge de la part de Thompson.