Quand les joueurs de foot célèbrent un titre en insultant le club rival !

Jack Wilshere n’a pas pu s’en empêcher. Largement vainqueur de la finale de la Cup face à Aston Villa (4-0), le jeune milieu de terrain d’Arsenal a été pris par l’euphorie de la victoire lors de la célébration du titre avec ses supporters dans les rues de Londres. L’international anglais a lancé un chant “anti Tottenham” repris en choeur par ses coéquipiers et les fans des Gunners.

Visiblement sous l’effet de l’alcool (il a été pris en photo avec des bières dès 10 heures du matin), le “capo” improvisé d ‘Arsenal a harangué la foule avec les paroles suivantes : “J’ai une question, seulement une question: que pensons-nous de Tottenham ? Qu’est-ce qu’on en a à f… ?”, avant de lancer: “nous détestons Tottenham, nous détestons Tottenham, nous sommes les haters de Tottenham”.

[youtube id=”yR3gBZz7bPs”]

Wilshere était tellement survolté que la retransmission télévisuelle de la chaîne du club d’Arsenal a été coupé en direct alors que le britannique avait lancé un nouveau chant qui commençait par : “Mon père me disait qu’être un supporter de Tottenham …”. On vous laisse deviner de la suite.

Le joueur a présenté ses excuses ce lundi sur son compte Twitter, après avoir été rappelé à l’ordre par ses dirigeants sûrement.

Une histoire qui n’est pas une première en football. En France, c’est l’ancien parisien Mamadou Sakho qui avait invectivé les supporters parisiens à reprendre des chants anti-OM après le titre de champion de France 2012/2013 des Parisiens. Ce qui avait valu à l’international français un match de sursis et 5000 euros d’amende.

[youtube id=”A9w1cbGwXNk”]

Ou les Lyonnais vainqueurs de la Coupe de France en 2012, et qui s’étaient permis de chambrer leurs rivaux stéphanois avec un remix original d’une chanson de Charles Aznavour.

[youtube id=”Uj5WWd6yk44″]

Un jeu de bonne guerre dans le milieu du ballon rond, qui ne fait pas toujours preuve d’élégance.