L’alcool a détruit la vie de ces sportifs !

Un sportif de haut niveau se doit d’avoir une hygiène de vie irréprochable pour être performant sur un terrain. Certains d’entre eux n’ont eu que faire de ce régime strict et ont pris la vie du bon côté tout en gérant leur carrière d’athlète. Ce qui a en partie détruit leur vie. Le plus emblématique d’entre tous est le Nord-Irlandais George Best, (le meilleur) dans ce domaine.

L’ancien Ballon d’Or (1968) est une légende dans les esprits des fans de Manchester United. Autant pour son sens du but aiguisé (178 en 466 rencontres sous le maillot des Red Devils) que pour son goût avéré pour la boisson. L’avant-centre à la barbe hirsute dépensait tout son argent dans les femmes et l’alcool. Comme lui-même l’avouait dans une de ses citations célèbres : « J’ai claqué beaucoup d’argent dans l’alcool, les filles et les voiture- de sport – le reste je l’ai gaspillé ». 

[youtube id= »Pp7cTlvHgUQ »]

Le public d’Old Trafford pardonnait tout à son prodige d’avant-centre, même quand il lui arrivait d’être saoul sur le terrain. George Best finira par excéder ses dirigeants et se faire virer de Manchester avant de finir dans des clubs exotiques (Los Angeles, Jewish Guild, Dunstable) où il continuera à flamber .. en dehors des terrains cette fois. Une infection pulmonaire mettra fin à sa vie en 2005, à l’âge de 59 ans. La conséquence de tous ses excès certainement.

L'alcool a détruit l'après-carrière du pauvre Paul Gascoigne - @Reuters

L’alcool a détruit l’après-carrière du pauvre Paul Gascoigne – @Reuters

Dans le même genre de personnage (dans un registre encore plus alcoolo), Paul Gascoigne a lui sombré à cause de l’alcool. Les cures de désintoxications multiples n’y changeront rien, l’ancien international anglais (57 sélections) tentera plusieurs fois de mettre fin à ses jours.

« Gazza » (son surnom), est devenu méconnaissable physiquement, à force de subir les écoutes téléphoniques des médias selon lui, ce qui a amplifié sa paranoïa et sa facilité à se taper des bouteilles de whisky entières. Il y a quelques années, pendant plusieurs jours, personne n’aura de nouvelles de lui, laissant supposer que Gascoigne est mort. Mais en réalité, l’ancien joueur de Newcastle était tellement bourré, qu’il s’était endormi deux jours durant dans les rues avant de décuver.

Une issue encore plus dramatique est celle de l’ancien capitaine du XV de France, Marc Cécillon. Un jour, après une beuverie avec des amis, l’Isérois rejoint sa femme Chantal, avec qui il est marié depuis 24 ans,  à une soirée chez des voisins où sont invités une soixantaine de personnes. Après avoir giflé l’hôte de la soirée, une amie de sa femme, il revient 30 minutes plus tard armé d’un 357 magnum et abattra sa compagne devant les yeux choqués de toute l’assistance. Il s’avérera que Cécilon avait 2,36 g d’alcool dans le sang. Il sera condamné à 14 ans de prison, avant d’être relâché en 2011.

Comme quoi, même dans le sport, l’alcool est un démon dont il est difficile de se débarrasser.