La France est devenue une place forte de l’Europe en rugby-fauteuil !

Le rugby-fauteuil fait peu à peu son nid en France. Sport inventé au Canada en 1977, ce dérivé handisport du rugby valide, du hockey sur glace et du basket (un Melting Pot des Sports US); rencontre dans notre pays un certain succès depuis 10 ans maintenant. A la base, ce sport a été inventé par d’anciens joueurs blessés durant leurs carrières. Il a connu une très grand popularité aux Etats-Unis et en Australie, pays anglo-saxons qui ont ancré le rugby-fauteuil dans leur culture.

Les Français se débrouillent plutôt bien dans ce domaine également. Sa sous-médiatisation vient du fait que la discipline soit non affiliée à la Fédération Français de Rugby malgré des démarches entreprises dans ce sens. « Cela fait 10 ans que ce sport est pratiqué en France. Il est très délicat à l’échelle nationale de s’adosser au rugby valide. Cette image véhiculée de sport dangereux effraie les instances » nous confirme Pasquale Gallo, kinésithérapeute au sein de l’équipe de France de rugby-fauteuil.

Le vivier est présent sur le sol français « grâce aux systèmes de santé français qui permettent à des individus handicapés d’assez rapidement être capable de faire du sport en fauteuil » selon ce dernier. Le problème, c’est que les partenaires publics se font rare à l’exception de Michelin et Bluelink fidèles de la première heure.

Pourtant, le niveau de la France en Europe n’est plus à discuter. Les Bleus ont dominé le dernier Championnat d’Europe de division B lors de sa dernière compétition en avril dernier à Prague. Des victoires contre l’Autriche, l’Irlande, l’Italie et la Pologne ont assuré aux tricolores leur participation aux Championnats d’Europe A qui se dérouleront en Finlande en septembre prochain : « C’est à l’occasion de ces championnats qu’on pourra valider notre ticket pour les Jeux Paralympiques de Rio en 2016. Nous ne sommes pas favoris car la Grande-Bretagne est très forte elle aussi, mais il y a la place pour se qualifier ».

Imaginez donc que dans ce sport, les Français sont plus forts que la Nouvelle-Zélande (« on les a battu déjà en opposition »). Il est toujours plaisant de savoir que les Bleus peuvent battre les Blacks ballon ovale en main.

Le regret de Pasquale Gallo, c’est que les joueurs du XV de France n’ont jamais montré un réel intérêt à ce sport contrairement à l’équipe féminine de rugby. A l’exception de Serge Betsen et de Damien Chouly venus encourager cette discipline, les retours des professionnels se font attendre.

« Il y a eu une peur naturelle chez les valides de se retrouver dans cette situation paraplégique. Je le comprends. »

En tout cas, vous pourriez constater dans cette vidéo que les pratiquants de ce sport ne font pas semblant quand il s’agit de s’affronter. Jugez plutôt :

[youtube id= »JSSTD8r5Aio »]