Vidéo : Le plaquage de l’année en Nouvelle-Zélande !

Oubliez les plaquages destructeurs qui avaient fait la renommée de Sebastien Chabal face aux All Blacks ! “Caveman” a trouvé son successeur en la personne du bien nommé Ratu Dawai. Ce troisième-ligne néo-zélandais, évoluant au sein de l’équipe de Zingari-Richmond (inscrite dans le championnat de Dunedin), a été l’auteur d’un plaquage (légal) aux antipodes de la douceur sur son pauvre adversaire, l’ailier Enoke Naivalulevu.

[youtube id=”wNvp7OMy-ps”]

Bien que violemment balancée sur plusieurs mètres, la victime a réussi à se relever rapidement avec courage, et a même salué son bourreau pour le geste défensif de haut niveau. Naivalulevu a en tout cas eu plus de chance que le malheureux James Ackerman.

Samedi dernier, ce joueur de rugby à XIII australien faisant partie de l’effectif des Sunshine Coast Falcons, est décédé à la suite d’une blessure à la tête provoquée par un violent plaquage de Francis Molo, rugbyman des Norths Devils.

[youtube id=”nfoE28xS-60″]

Comme quoi, le plaquage se révèle être le geste le plus dangereux du rugby moderne. Il est ainsi primordial pour les rugbymen de savoir maîtriser leur puissance durant ces actions, pour diminuer au maximum les risques et éviter de nouveaux drames.