Wimbledon 2015 : Quel tennisman peut tirer son épingle du jeu ?

C’est ce lundi qu’a débuté le tournoi du Grand Chelem le plus classe de l’ère Open, à savoir Wimbledon. Comme la tradition l’oblige, les engagés rivaliseront, tout de blanc vêtu, sur le gazon britannique. A la rédaction de Score n’co, nous avons tenté d’analyser ceux qui ont le plus de chances de briller cette année à Londres. Et chez les messieurs, la lutte se promet dantesque durant cette quinzaine londonienne, même si nous avons nos favoris et nos paris !

Tableau Hommes :

Les 2 principaux favoris : 

Novak Djokovic. Tenant du titre à Wimbledon, Novak Djokovic entame le tournoi londonien avec un esprit revanchard. Battu en finale de Roland-Garros par Stanislas Wawrinka il y a de cela trois semaines, le Serbe arrive sur le gazon britannique avec un capital confiance entamé. Mais le numéro 1 mondial avait déjà su surmonter sa déception parisienne l’année dernière, puisqu’il s’était incliné face à Nadal sur la terre battue de Porte d’Auteuil avant de triompher face à Roger Federer à Londres. Seul bémol : il n’a pas disputé un seul tournoi de préparation sur herbe cette saison et son premier tour face à l’Allemand Philipp Kohlschreiber sera son premier match sur cette surface de l’année.

30 % de chances de l’emporter

Andy Murray. A Wimbledon, Andy Murray évolue à domicile. Vainqueur en 2013, l’Ecossais est devenu le premier britannique depuis Fred Perry (en 1936) à soulever le trophée londonien. Autant dire que le 3e joueur mondial aura, comme chaque année, une immense pression sur les épaules, même si elle est devenue beaucoup moins lourde à porter depuis 2013. En 2015, le tennisman entraîné par Amélie Mauresmo (présente à Londres malgré sa grossesse), est sur une forme étincelante. Vainqueur de trois tournois dont le Queens récemment, Murray a de grandes chances de décrocher un deuxième titre à Wimbledon cette année. Attention tout de même, il se retrouve dans la partie de tableau la plus relevée, avec Roger Federer et Rafael Nadal.

20 % de chances de l’emporter

Les 2 principaux outsiders : 

Stanislas Wawrinka : Le vainqueur de Roland-Garros va retomber dans un relatif “anonymat” aux yeux des habitués de “Church Road” cette semaine. En effet, à Wimbledon, le Suisse n’a encore jamais réalisé des performances extraordinaires, si ce n’est un quart de finale face à Roger Federer l’an dernier. Le Vaudois ne jouit donc pas d’une côte de popularité énorme. Et pourtant sans son célèbre short à carreaux, il pourrait créer la sensation dans ce tournoi et remporter un troisième titre du Grand Chelem. 

10 % de chances de l’emporter

Roger Federer : Quand un Wimbledon démarre, il faut immédiatement penser à Roger Federer. Septuple vainqueur à Londres au cours de sa carrière, l’ancien numéro 1 mondial partira à la conquête d’un 18e titre du Grand Chelem, un record. Depuis 2012 et son dernier titre sur le gazon britannique, le Suisse n’est plus parvenu à remporter un des quatre tournois majeurs de la saison. En 2015, le “Maître” arrive avec une confiance optimale. Sa victoire à Halle (Allemagne) lui a donné des certitudes sur son jeu. Il voudra également effacer de sa mémoire sa défaite en cinq sets en finale l’année dernière face à Novak Djokovic.

15 % de chances de l’emporter

Rafael Nadal Wimbledon

Le point d’interrogation :

Rafael Nadal : Avec Rafael Nadal, il faut s’attendre à tout. La semaine supplémentaire de repos inscrite sur le calendrier entre Roland-Garros et Wimbledon, lui a été bénéfique. Le numéro 10 mondial a pu se concentrer sur sa saison sur herbe et oublier son échec précoce en quarts de finale de Roland-Garros contre Djokovic. Vainqueur à Stuttgart (Allemagne), l’Espagnol s’est préparé idéalement pour renverser la tendance négative de ses trois dernières années sur le gazon britannique (il n’a pas atteint les quarts de finale lors des trois dernières éditions). Et ainsi être de nouveau sacré  sur le “Centre Court” comme en 2008 et 2010.

15 % de chances de l’emporter

Nos paris :

Nick Kyrgios : Depuis 2002 et le sacre de Leyton Hewitt face à David Nalbandian, aucune édition de Wimbledon n’a échappé au “Big Four”, surnom donné au quatuor Federer-Nadal-Djokovic-Murray. Nick Kyrgios est pourtant amené à être un de ceux qui pourraient briser cette hégémonie. Révélé lors de l’édition londonienne 2014 (il y avait éliminé Nadal en 1/8e), l’Australien doté d’un jeu offensif spectaculaire, a les atouts pour battre n’importe qui sur herbe. 

% de chances de l’emporter

Milos Raonic : Serveur redoutable, Milos Raonic a raté la dernière édition de Roland-Garros, insuffisamment remis d’une opération au pied. Mais le Canadien est de retour pour Wimbledon, théâtre de son plus beau parcours en Grand Chelem (1/2 finale en 2014 perdue face à Federer). Le 8e joueur à l’ATP pourrait vraiment tirer son épingle du jeu si sa forme est revenue, car son jeu rapide est propice à de grandes performances sur le gazon londonien.

4 % de chances de l’emporter

Le Français que l’on voit briller :

Nicolas Mahut : L’Angevin a sa carte à jouer en simple cette année à Wimbledon. Le recordman du plus long match de l’histoire du tennis vit une période faste, avec une victoire au tournoi de Bois-le-Duc (Pays-Bas) au début du mois de juin. Ce qui a valu au spécialiste tricolore du service-volée, une invitation de la part des organisateurs du Grand Chelem britannique.

% de chances de l’emporter