Djibril Cissé doit de l’argent aux impôts grecs !

Et si la Grèce trouvait en son sauveur financier le footballeur français Djibril Cissé ? La plaisanterie est de mauvais goût, vu l’actuel désastre économique que vit le pays du Mont Olympe (le gouvernement grec doit pas moins d’1,5 milliards d’euros au FMI).

Le footballeur qui vient de prendre sa retraite sportive, a eu une mauvaise surprise lors de son court passage en Grèce cette semaine, lui qui est venu faire le DJ dans quelques soirées de boîtes de nuit d’Athènes et de Mykonos. L’ancien joueur du Panathinaïkos a appris qu’il devait rembourser une somme de 300 000 euros aux impôts grecs.

Direction athenes

Une photo publiée par lenzini cisse mc djib (@mc_djib) le 30 Juin 2015 à 0h29 PDT

Des arriérés dont Dibril Cissé n’avait pas pris connaissance lors de la signature de son contrat avec le club grec du « Pana » en 2009. L’ex-international tricolore pensait que la formation grecque s’était occupée de régler les surtaxes qu’il devait, depuis son passage dans le championnat de Grèce (2009-2011). En retour, le Panathinaïkos affirme qu’aucune clause dans le contrat de Cissé ne stipulait que les Grecs devaient se soumettre à un quelconque remboursement.

Résultat, le Français a du s’arranger avec les impôts locaux afin de régler ce problème. Il s’est mis d’accord avec le fisc grec, pour rembourser cet argent sur une durée de huit ans, à raison de 100 versements de 3000 euros chacun par mois. Un procédé mis en place par le Trésor grec, sous l’actuel gouvernement d’extrême gauche.

Celui qui disputera cinq rencontres pour l’équipe réunionnaise JS Saint-Pierroise en septembre prochain, a du apprécier modérément son séjour en Grèce.