Tour de France 2015 : Le calvaire de l’équipe Orica-GreenEdge !

La première semaine du Tour 2015 n’aura pas été de tout repos. Avec les nombreuses chutes qui ont émaillé le peloton depuis le départ, beaucoup de coureurs se sont retirés de la Grande Boucle. Et une formation en particulier a été décimée : les Australiens d’Orica Green-Edge.

Trois cyclistes de cette équipe, créée en 2012, se sont retirés de la « petite reine ». Simon Gerrans et Daryl Impey (deux anciens maillots jaunes sur le Tour) n’ont pas récupéré de l’énorme chute de lundi sur l’étape menant au Mur du Huy. Le Suisse Michael Albasini a lui aussi dû se résoudre à abandonner mercredi soir, touché à une fracture du bras gauche !

Au départ 9, ils ne sont plus que 6 coureurs de disponibles dans l’équipe Orica. Le problème, c’est qu’ils pourraient bientôt ne se retrouver qu’à 5.

Le sprinter Michael Matthews a été pris également dans la terrible chute de lundi. Le champion du monde sur route espoirs 2010 roule depuis deux étapes avec deux fractures aux côtes. Mais l’Australien n’a pas voulu jeter l’éponge et a continué à se battre malgré la douleur. Ce qui lui a valu d’obtenir le prix de la combativité à l’arrivée à Amiens.

Il est loin d’être certain que Matthews puisse continuer jusqu’au contre-la-montre par équipes de dimanche entre Vannes et Plumelec, l’objectif principal de Orica-GreenEdge, formation spécialiste du chrono.

Une poupée vaudou a sûrement pris à partie les pauvres Australiens, qui tenteront de finir avec le plus de cyclistes possibles à Paris le 26 juillet prochain.