NBA : Un rapide point sur les transferts de la free agency !

Il n’y a pas qu’en football que la période de mercato bat son plein. De l’autre côté de l’Atlantique, la NBA voit son marché des transferts (la free agency) s’agiter dans tous les sens depuis le 1er juillet (date de l’ouverture des négociations entre les 30 franchises de la Ligue).

La rédaction de Score n’co a choisi de vous faire un rapide point de la situation actuelle des effectifs des franchises. Où retrouver votre joueur fétiche, qui a fait la plus belle affaire, voici ce qu’il ne fallait pas louper en terme de départs et d’arrivées chez les principales équipes !

Avec l’explosion du salary cap mis en place à partir de l’été 2016, les clubs effectuent de multiples opérations pour renforcer ou dégraisser leurs effectifs.

Les franchises qui ont misé sur la stabilité !

Champion NBA en titre, Golden StateWarriors

L’intersaison est plutôt calme chez les champions en titre NBA. Golden State a choisi de miser sur la continuité de son groupe . Un seul départ à signaler, celui du vétéran David Lee, qui n’était que partiellement utilisé par le coach Steve Kerr. En retour, les Warriors ont engagé Gerald Wallace de Boston. Le MVP Stephen Curry sera chargé de mener ses camarades à la quête d’une nouvelle bague de champion.

Finaliste NBA, Cleveland Cavaliers

La franchise de LeBron James veut prendre sa revanche dès la saison prochaine après s’être inclinée en finale NBA face à Golden State. Cleveland a misé également sur la stabilité en cherchant à faire prolonger ses principaux cadres. James avait exigé que Tristan Thompson (80 millions de dollars sur 4 ans), Kevin Love (110 millions sur 5 ans) et Iman Shumpert (40 millions sur 4 ans) prolongent pour rester dans l’Ohio. Ce qui a été chose faite assez rapidement. Le « King » a donc signé un nouveau contrat de 2 ans avec les Cavs.

La franchise qui a illuminé ce mercato, San Antonio Spurs

D’ordinaire toujours très calme durant la période estivales, les San Antonio Spurs ont décidé de frapper un énorme coup sur le marché des transferts cette année. Les Texans ont obtenu la signature de Lamarcus Aldridge en provenance de Portland. L’ailier fort était l’agent libre le plus convoité par la NBA. Tony Parker et ses coéquipiers auront la chance d’évoluer avec ce basketteur censé devenir le futur visage de la franchise quand Tim Duncan prendra sa retraite. En plus de cette arrivée, Manu Ginobili a prolongé et David West est venu renforcer la raquette texanne. San Antonio est déjà considéré comme le favori au trophée Larry O’Brien.

Les franchises qui ont essayé de faire bouger les choses, les Los Angeles Lakers et New York Knicks

Si deux franchises cultes de la NBA doivent se racheter l’année prochaine après leur saison catastrophique 2014/2015, cette période de recrutement était adéquate pour parvenir aux moyens de ses ambitions. Mais devant le peu de projet proposé par les dirigeants new-yorkais et californiens, Les Lakers ert les Knicks ont dû se contenter de joueurs dits « seconds couteaux ».

La volte-face du mercato, DeAndre Jordan

Le pivot des Los Angeles Clippers a créé la controverse en ce début de mois de juillet aux Etats-Unis. Alors que son arrivée était acquise du côté de Dallas par un accord verbal, DeAndre Jordan a finalement accepté la proposition des Clippers de rester chez eux après deux jours de réflexion. Le joueur avait le droit d’opter pour ce choix, mais c’est la manière de ne pas avoir prévenu le proprio de Dallas Mark Cuban de sa décision qui a choqué.

On notera également l’arrivée de Rajon Rondo à Sacramento, celle de Paul Pierce aux Clippers, d’Amare Stoudemire au Miami Heat, ou bien encore de notre frenchie Nicolas Batum transféré de Portland à Charlotte.