Aston Villa : le nouvel eldorado des joueurs de Ligue 1

Depuis l’ouverture du marché estival, le club d’Aston Villa ne cesse d’être actif sur le plan des transferts. Son péché mignon : les joueurs en provenance du championnat de France. Quatre recrues ont déjà pris l’Eurostar pour rejoindre l’Ouest de l’Angleterre. Jordan Veretout, ancien milieu de terrain du FC Nantes, est le dernier en date. Une « French Touch » qui risque encore un peu plus d’affaiblir les clubs français.

On connaissait déjà le club de Newcastle pour son penchant français, mais voilà qu’Aston Villa concurrence les « Toons ». Quatre joueurs ont rejoint le 17ème de Premier League la saison dernière. Jordan Amavi de l’OGC Nice, Idrissa Gueye du LOSC, Jordan Ayew de Lorient et enfin Jordan Veretout de Nantes, sont les heureux élus. Ces départs illustrent l’appétit du vainqueur de la Ligue des Champions en 1982, à acheter français.

Un raz-de-marée que l’OM ne pouvait stopper.

Parmi eux deux joueurs intéressaient l’Olympique de Marseille. En effet, le club phocéen en quête d’un milieu de terrain digne de ce nom, courtisait depuis le début du « mercato » (marché des transferts) Gueye et Veretout. Cependant, du fait d’un budget limité pour le club Phocéen, aucun de ces deux noms n’a rallié la Canebière. Alors que les représentants marseillais proposaient respectivement 9 millions pour le sénégalais et 6 millions pour le français, le club anglais lui a bouclé les deux dossiers avec deux offres avoisinant 13 millions pour le premier et 10 millions pour le second. Une concurrence presque déloyale quand on connait la puissance financière des clubs outre-Manche. D’autant que les « Vilans » ont gonflé leur portefeuille après les ventes de Christian Benteke à Liverpool pour 47 millions d’euros, et Fabian Delph à Manchester City pour 12 millions d’euros.

Les raisons de cette « French Touch »

Comme Aston Villa, d’autres clubs étrangers scrutent la Ligue 1 de près. C’est le cas du FC Séville. En Mai dernier, son Directeur sportif, Ramon Rodriguez Verdejo, avait déclaré sur Eurosport : « Le joueur français a trois avantages. La Ligue 1 n’est pas spécialement chère. Le joueur de Ligue 1 est physique. Et enfin, le joueur de Ligue 1 ne se cache pas. Il aime la compétition, il va au charbon. Tous ces paramètres, nous les retrouvons à Séville. Nous faisons attention aux dépenses. Nous avons un jeu physique, auquel nous joignons un sens tactique développé et une certaine touche technique. Et enfin, nous aimons la compétition. La L1 est un championnat privilégié pour le FC Séville ». Une déclaration d’amour au championnat hexagonal qui n’est pas sans rappeler que bon nombre d’anciens joueurs de Ligue 1 sont passés par l’Andalousie ; dont Gameiro, M’Bia, Krychowiak, Kolodziejczak et Trémoulinas.

Une mode qui n’a pas fini d’affaiblir la Ligue 1.

Jusqu’au 31 Août 2015, la Ligue 1 risque de voir de nouveaux joueurs phares s’exiler. Selon certaines rumeurs les clubs anglais n’auraient pas encore fini leurs achats. D’autres départs seraient à enregistrer dont ceux de Diego Rolan (Bordeaux), Morgan Sanson (Montpellier) ou encore Paul George N’Tep (Rennes), qui intéressent tous les trois … Aston Villa. Selon Ouest-France, les dirigeants de Birmingham s’activeraient déjà pour le joueur breton.